Aller au menu Aller au contenu
Innover pour un avenir durable

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Innover pour un avenir durable
Innover pour un avenir durable

> L'Institut > Actualités

Clément, président du Grand Cercle : « C'est un peu comme si le monde s’arrêtait »

Publié le 8 avril 2020
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In

Confinés depuis le 17 mars dernier, les étudiants et personnels de Grenoble INP poursuivent leurs activités à distance. Clément Richard, président du Grand Cercle de Grenoble INP partage avec nous son expérience face à cette situation.

clement pdt GC

clement pdt GC

Bonjour, quel est ton ressenti sur la situation ?

C'est une situation très étrange. Je vis le confinement assez bien car j'ai la chance d'être dans ma famille et nous avons un jardin. Mais c'est très particulier car la vie n'est pas rythmée par les déplacements et les obligations habituels. C'est un peu comme si le monde s’arrêtait car il n'y a plus d'évènements, plus d'actualité. Comme nous ne suivons plus l'actualité (qui tourne en boucle), on se retrouve vite coupé du monde.

Qu'est-ce qui a changé dans ta façon de travailler depuis le confinement ?

Un peu tout, mais ce qui me marque le plus, c'est que le travail est beaucoup plus individuel car les échanges sont plus compliqués.

Comment maintiens-tu le lien avec tes camarades ?

Les réseaux sociaux et quelques jeux en ligne…mais les échanges sont beaucoup plus rares qu'en temps normal.

Qu'est-ce qui est le plus difficile ? Qu'est-ce qui te manque le plus ?

Le plus difficile, c'est le manque de relation. Dans une journée normale, on peut discuter avec des dizaines de personnes différentes et en ce moment, c'est beaucoup plus compliqué. Il y a une autre chose que je trouve complexe en ce moment : toutes les informations viennent par mail. C’est très difficile et j'ai souvent peur de louper des informations importantes.

Tes petits trucs pour être mieux organisé ?

Mon astuce, pour être certain de garder le rythme, est de m'imposer un réveil tous les jours même si je n'ai pas de cours en visio : cela permet de ne pas prendre de retard sur les projets.

Comment parviens-tu à compartimenter travail à la maison et vie personnelle puisque tout se joue dans un même espace ?

L'avantage c'est que j'ai mes frères et sœur, qui ont également des cours en visio, donc sur le temps de travail « classique » nous sommes tous sur nos cours. De plus, j’évite de travailler dans ma chambre pour éviter les distractions.

Comment fais-tu pour te détendre ? As-tu des hobbies ?

Il y a quelques temps de détente où je vais faire plusieurs loisirs différents (musique, console, séries). Mais je garde 45 minutes à 1h chaque soir pour faire une séance de sport afin de me fatiguer complètement et de me sentir mieux.

La première chose que tu feras une fois le confinement terminé ?

Je pense que je ferai un entrainement de mon sport (une sorte de hockey), j'ai vraiment envie de jouer et là, à la maison c'est totalement impossible.
 

Aidez les personnels soignants. Restez chez vous !


@ lire : Clément Richard, nouveau président du Grand Cercle
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In

mise à jour le 13 mai 2020

Université Grenoble Alpes