Aller au menu Aller au contenu
Participer : assos, sport, culture, alumni
Grenoble INP Institut d'ingénierie et de management

Grenoble Institute of Engineering and Management
Participer : assos, sport, culture, alumni
Participer : assos, sport, culture, alumni

> Vie étudiante

Amélie Bigeard, étudiante engagée

Publié le 9 mars 2021
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In

Etudiante à Grenoble INP – Phelma, UGA dans la filière AMIS (Advanced Materials for Innovation and Sustainability), Amélie Bigeard témoigne d’un profil riche en expériences. Plusieurs fois étudiante à l’international, Amélie Bigeard s’engage aussi pour les causes liées au développement durable ainsi qu’à l’égalité professionnelle dans le monde scientifique.

amelie bigeard

amelie bigeard

« Suite à mon baccalauréat scientifique, j’ai effectué deux années de classes préparatoires en mathématiques et physique (MPSI puis MP). Contrairement à la majorité des étudiants qui se dirigeait ensuite vers des écoles d’ingénieurs, j’ai décidé d’aller à l’université. J’ai obtenu une licence de mathématiques en un an. Les deux années suivantes ont été source de grandes réflexions quant à mon avenir. J’ai étudié aux Etats-Unis puis ai entamé une deuxième licence, en physique cette fois, pendant laquelle j’ai également voyagé (volontariat à Taiwan).

Mes expériences à l’étranger et la rencontre avec des ingénieurs et ingénieures, en particulier lors de la journée « SI au féminin », m’ont permis de mieux appréhender leur métier, ainsi que d’entendre pour la première fois des femmes parler de ce métier. A l’issue de ma licence de physique, j’ai décidé de me lancer moi aussi : pourquoi ne pas devenir ingénieure finalement ? J’ai intégré Grenoble INP - Phelma, dans la filière AMIS. Ce programme traite de la science des matériaux majoritairement mais également de développement durable et d’entreprenariat. C’est une filière internationale et, de septembre à décembre 2020, je suis partie étudier un semestre à Helsinki, en Finlande. Je suis actuellement en stage de fin d’études à Saint-Gobain, pour six mois. J’ai déjà eu diverses expériences de stages dans des laboratoires de recherche (LMGP*), Aalto University) et dans des startups (HYMAG’IN, ROSI). J’aimerais donc découvrir d’autres environnements et commencer ma carrière dans un plus grand groupe, comme Saint-Gobain, et travailler sur des projets qui mêlent sciences des matériaux et développement durable.

Le diplôme d’ingénieur est un passeport pour avoir accès à des centaines de métiers différents, dans des domaines et à des postes très variés. Choisir cette voie est non seulement une garantie de trouver un domaine dans lequel être épanoui, mais aussi un moyen d’agir directement pour des causes qui nous sont chères, telle l’urgence climatique. Pour trouver des solutions et être à la hauteur des enjeux, nous avons besoin de tous les cerveaux disponibles, même ceux des femmes ! Les écoles d’ingénieurs comptent peu de femmes et il me parait primordial de faire évoluer cela. C’est pourquoi je me suis engagée dans plusieurs associations et ai participé à des événements ponctuels pour encourager les jeunes filles à choisir dans cette voie et les jeunes garçons à les y accepter. Je suis membre de « Parité Sciences », une association dont le but est de promouvoir les sciences auprès des jeunes, en particulier des filles. Je suis également intervenue dans plusieurs collèges et lycées avec la structure « OPE » (Objectif pour l’emploi), pour présenter les métiers d’ingénieurs/d’ingénieures et de techniciens/techniciennes. »


*LMGP : laboratoire des Matériaux et du Génie Physique est un laboratoire de recherche en science des matériaux et matériaux pour l’ingénierie biomédicale (CNRS, Grenoble INP - UGA, UGA)
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In

mise à jour le 10 mars 2021

Université Grenoble Alpes