Aller au menu Aller au contenu
Donner vie aux connaissances scientifiques
Grenoble INP Institut d'ingénierie et de management

Grenoble Institute of Engineering and Management
Donner vie aux connaissances scientifiques
Donner vie aux connaissances scientifiques

> Recherche et valorisation

Marie-Cécile Alvarez-Hérault, nouvelle titulaire de la chaire Smartgrids

Publié le 29 novembre 2021
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In

Marie-Cécile Alvarez-Hérault vient de prendre la suite de Florent Cadoux comme titulaire de la chaire d’excellence industrielle Smartgrids créée dans le cadre de la Fondation Grenoble INP grâce au mécénat d’Enedis.

Alvarez-Hérault

Alvarez-Hérault

Ingénieure diplômée de l’ex-IEG (ENSE3), Marie-Cécile Alvarez-Hérault a poursuivi par une thèse au G2Elab sur les architectures de réseaux de distribution destinées à accueillir les énergies renouvelables (ENR). Elle a ensuite enchaîné sur un post-doc à Schneider Electric sur l’exploitation des données de comptage pour reconstituer les bases de données patrimoniales des gestionnaires de réseaux, estimer les pertes techniques et non techniques comme le vol d’énergie.

Des brevets ont été déposés, et une start-up (Odit-e) a même été créée en partie à partir de ses résultats.

En 2010, elle est recrutée comme maître de conférences à Grenoble INP – Ense3 et comme chercheuse au G2ELab, où elle travaille depuis sur la planification à long terme des réseaux électriques de distribution flexible sous incertitudes dans le contexte de la transition énergétique (intégration des ENR, des véhicules électriques, des ressources décentralisées d’énergie…). « L’idée est d’anticiper l’évolution du réseau à long terme pour optimiser son dimensionnement. Il faut trouver le bon équilibre, ne pas surinvestir, mais ne pas fonctionner non plus aux limites. »


Nouvelle titulaire de la chaire Smartgrids


Depuis avril 2021, elle remplace Florent Cadoux, parti vivre une aventure entrepreneuriale, comme titulaire de la Chaire Smartgrids, laquelle vient d’être renouvelée pour la troisième fois. Cette chaire adresse toutes les problématiques, sur le court et le long terme, de l’industriel Enedis qui gère 95% du réseau de distribution français. En tant que titulaire de la chaire, elle a un rôle d’animation fort, de pilotage et de montage des projets de recherche. « Je contribue à faire émerger de nouvelles thématiques de recherche, à définir et encadrer des sujets de thèse. Par ailleurs, nous contribuons à la diffusion des savoirs en organisant des journées de communication sur les travaux réalisés, en intégrant les problématiques
Smartgrid au cœur des enseignements à l’attention des étudiants, mais aussi en faisant évoluer le MOOC Smartgrids, en projetant de créer de nouveaux outils de diffusion des connaissances tels que des Escape Games s’adressant à tous publics, en participant à la Fête de la Science…etc.
»

Pour Marie-Cécile Alvarez-Hérault, cette nouvelle fonction sera un poste d’observation privilégié pour anticiper les évolutions du réseau et du rôle du gestionnaire de réseau dans le contexte actuel de transition énergétique. Il lui permettra, en outre, de coupler recherche et terrain de manière encore plus efficace. Depuis sa création, la Chaire a financé 8 thèses, 5 post-doctorats, lancé la 4ème édition du MOOC Smartgrids, publié 21 articles dans des conférences internationales, et 10 articles dans des revues internationales.

A suivre !
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In

mise à jour le 29 novembre 2021

Contact

Université Grenoble Alpes