Aller au menu Aller au contenu
Donner vie aux connaissances scientifiques
Grenoble INP Institut d'ingénierie et de management

Grenoble Institute of Engineering and Management
Donner vie aux connaissances scientifiques
Donner vie aux connaissances scientifiques

> Recherche et valorisation

L’Equipex Cohésion ouvre de nouvelles perspectives au secteur de la photonique

Publié le 28 août 2020
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In

Des laboratoires de la communauté photonique française* se sont associés pour demander un équipement exceptionnel destiné à lui ouvrir de nouvelles opportunités.

equipex salle blanche

equipex salle blanche

Equiper la communauté de la photonique française d’un implanteur ionique de dernière génération, tel est l’objectif du projet Cohésion, lancé dans le cadre du dernier appel à projets Equipex+**. « Cet appareil permet littéralement d’implanter des ions dans la matière, explique Elise Ghibaudo, maître de conférences UGA et chercheuse à l’IMEP-LaHC***. Il est utilisé pour modifier les propriétés de matériaux soit pour leur apporter de nouvelles fonctionnalités optiques, soit pour créer des lignes de cassure dans la matière en implantant sous la surface des ions très légers comme l’hydrogène ou l’hélium. » Ce dernier procédé permet de décoller de très fines couches d’un matériau, pour les reporter sur un circuit par exemple.
 

Pallier un manque


Ces procédés utilisés en microélectronique sont également utiles en photonique, mais faute d’équipements dédiés, ne peuvent être facilement mis en œuvre. L’ambition de cet Equipex est d’ouvrir les potentialités offertes par cette technique aux applications en photonique, pour complexifier les circuits. « Avoir un équipement réservé est indispensable car les matériaux utilisés en photonique sont différents de ceux utilisés en microélectronique, et partager les bâtis en salle blanche pose le problème de la possible contamination. » En outre, l’implanteur de dernière génération visé est très flexible, et permet potentiellement d’implanter un très grand nombre d'éléments chimiques du tableau de Mendeleïev et de répondre à des besoins très différents. Si l’ANR (Agence Nationale de la Recherche) finance le projet, l’équipement sera installé sur la plateforme technologique du CIME Nanotech.

* Grenoble INP, Université Grenoble Alpes, Université de Franche Comté, Université Jean Monnet Saint Etienne, Université Savoie Mont-Blanc, Université de Strasbourg, CNRS
**L’appel à projets Equipex vise à donner aux laboratoires français les moyens d’acquérir des équipements scientifiques de pointe afin de leur permettre de réaliser des travaux de recherche au meilleur niveau mondial
***CNRS, Grenoble INP, UGA, Université Savoie Mont-Blanc

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In

mise à jour le 28 août 2020

Contact

Université Grenoble Alpes