Aller au menu Aller au contenu
Donner vie aux connaissances scientifiques
Grenoble INP Institut d'ingénierie et de management

Grenoble Institute of Engineering and Management
Donner vie aux connaissances scientifiques
Donner vie aux connaissances scientifiques

> Recherche et valorisation > Valorisation > DicoValo

CIFRE

Mis à jour le 31 janvier 2020
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In
dicovalo

dicovalo

Article rédigé par Stéphane Fiorillo, ingénieur commercial à IESA.

Le dispositif CIFRE (Convention Industrielle de Formation par la REcherche) a été créé par l’Etat pour permettre aux entreprises de se démarquer par l’innovation. Concrètement, il rapproche les sphères publique et privée en contribuant au financement du salaire d’un doctorant encadré par un laboratoire académique sur un problème de l’entreprise. Pour l’entreprise, c’est une facilité pour accéder à des connaissances et des compétences scientifiques et techniques de meilleur niveau international. Pour le laboratoire, c’est une opportunité de terrains d’application et de validation réels pour une recherche finalisée.

Précisément, l’ANRT, pour le compte du Ministère en charge de la Recherche, verse à l’entreprise une subvention annuelle de 14 000 € pendant 3 ans pour l’embauche du doctorant. Le contrat de travail, CDD de 36 mois ou CDI, impose un salaire annuel brut au moins égal à 23 484 €. Les coûts restant à la charge de l’entreprise peuvent être éligibles au Crédit Impôt Recherche (CIR). Ces coûts incluent l’accompagnement de la recherche versé par l’entreprise au laboratoire. Le montant est négocié selon un ensemble de paramètres dont le taux d’encadrement, la propriété intellectuelle, l’hébergement du doctorant, etc. Il est fixé dans un contrat de collaboration signé entre l’entreprise et l’établissement public.

En pratique, l’entreprise doit être une structure socio-économique établie sur le territoire français : start-up, PME, ETI, groupe, association, collectivité territoriale, chambre consulaire, etc. Les demandes sont déposées en ligne sur le site de l’ANRT. Elles comportent le sujet de thèse et l’identification des trois parties prenantes : le laboratoire d’accueil, l’entreprise et le doctorant pressenti. Les demandes sont étudiées par un comité d’évaluation et de suivi qui s’appuie sur les conclusions de deux expertises :

- Socio-économique, confiée au délégué régional à la recherche et à la technologie de la région de l’entreprise, qui prend en compte la solidité financière de celle-ci, son implication dans le projet de recherche, sa capacité à accompagner la formation scientifique du candidat,

- Scientifique, réalisée par un chercheur public du domaine de recherche qui évalue la qualité scientifique du sujet de recherche, l’engagement de l’entreprise vis-à-vis du candidat et du projet ainsi que l’adéquation du laboratoire.
 

Pour plus d’informations sur la thèse CIFRE :

http://www.anrt.asso.fr/sites/default/files/cifre-plaquette-2019.pdf


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In

mise à jour le 31 janvier 2020

DicoValo : abécédaire recherche et valorisation

La valorisation en quelques chiffres

  • Trophées CURIE : finaliste en 2016 ; lauréat en 2017
  • 300 actifs de propriété intellectuelle dont 50% en mandat Grenoble INP
  • Brevets valorisés à 90%
  • Forte dynamique dans la SATT avec 30% des projets portés par Grenoble INP

Contact

Université Grenoble Alpes