Aller au menu Aller au contenu
Innover pour un avenir durable

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Innover pour un avenir durable
Innover pour un avenir durable

> L'Institut > Actualités

Marion, sportive de haut niveau : « pour bien vivre ce confinement, il faut l'accepter »

Publié le 6 avril 2020
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In

Confinés depuis le 17 mars dernier, les étudiants et personnels de Grenoble INP poursuivent leurs activités à distance. Marion élève en 2e année à Grenoble INP – Génie industriel, partage avec nous son ressenti sur cette expérience inédite.

Marion Thomas

Marion Thomas

Bonjour, peux-tu nous dire comment tu t'organises face à cette situation ?

« Pour moi, le confinement c'est l'opportunité de s'adapter une fois de plus !
L'occasion, pour une fois, de mettre en second plan nos passions et petits besoins personnels pour le bien collectif.
Alors certes, c'est difficile, mais on apprend à faire différemment.
»

Et au niveau des études ?

« Pour les études, la quasi intégralité des cours sont maintenus à distance, de nouveaux moyens de transmission émergent. Nous fonctionnons majoritairement par le biais de vidéo conférences auxquels s'ajoutent des chats. Les enseignants et étudiants à Grenoble INP - Génie industriel prennent à cœur ce fonctionnement et je les remercie. »

Quel impact a le confinement sur ton entrainement et ta saison au niveau sportif ?

Marion Thomas « L'impact sur ma saison de compétition est modéré car je venais de terminer la saison internationale donc j'ai de la chance,
Je profite justement de ce temps pour rattraper les cours manqués, et profiter de choses simples. On veut toujours mieux et toujours plus alors ça fait du bien de profiter de ce que l'on a déjà.

J'imagine la frustration des athlètes en cours de saison ou en préparation, mais ça peut aussi permettre de prendre du recul sur nos pratiques et mieux comprendre ce qu'elles nous apportent. Je suis intimement convaincue qu'on en sortira plus fort.
Pour moi, c'est une question d'acceptation. Pour bien vivre ce confinement, il faut l'accepter.

Comme les conditions météorologiques en montagne, il faut en prendre conscience et jouer avec au lieu d'aller à l'encontre. Ça nous rend plus créatif pour des idées ludiques d'activités à la maison.

Bon courage à tous, regardez des vidéos de vos passions, apprenez quelque chose de nouveau chaque jour, faites des listes d'envies simples à faire maintenant et de rêves pour la suite !
»


Aidez les personnels soignants. Restez chez vous !



Photo 1 : On poursuit les entrainement à la grimpe sur la façade de la maison
Photo 2 : Travail à la dérision


A lire : Marion Thomas : podium en coupe du monde de difficulté !
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In

mise à jour le 20 avril 2020

Université Grenoble Alpes