Aller au menu Aller au contenu
Innover pour un avenir durable
Grenoble INP Institut d'ingénierie et de management

Grenoble Institute of Engineering and Management
Innover pour un avenir durable
Innover pour un avenir durable

> L'Institut

IFCEN : un projet au service de l'industrie nucléaire française

Mis à jour le 29 septembre 2010
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In
Un an après le lancement du projet d'Institut franco-chinois de l'énergie nucléaire à Canton, l'institut a officiellement ouvert ses portes à la rentrée 2010 sur le campus de Zhuhai, près de Macao. Sa vocation ? Former « à la française » une centaine d'ingénieurs chinois en génie nucléaire par an, pour répondre à la demande croissante de l'industrie chinoise et des entreprises françaises partenaires dans le domaine de l'énergie nucléaire civile. La Chine prévoit en effet, à l'horizon 2020, de raccorder au réseau existant plus d'une cinquantaine de GWe supplémentaires grâce à de nouvelles centrales électronucléaires, ce qui représente une augmentation de 600% de son parc actuel. Dans ce cadre, les industriels français Areva et EDF ont décroché d'importants contrats de construction, lesquels nécessitent une main d'œuvre qualifiée sur place. Grenoble INP, qui forme à lui seul un ingénieur sur six dans le nucléaire en France, a de son côté accepté de piloter le projet de création d'un institut de formation d'ingénieurs afin d'accompagner les industriels français dans leur développement à l'étranger. L'IFCEN sera la troisième grande école d'ingénieurs avec classes préparatoires intégrées fondée en Chine, après la création de l'Ecole Centrale de Pékin sur le campus de l'Université de Beihang à Pékin en 2005 et de l'Institut sino-européen d'aéronautique sur le campus de l'Université d'Aviation Civile de Tianjin en 2007.

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In

mise à jour le 29 septembre 2010

Université Grenoble Alpes