Aller au menu Aller au contenu
Innover pour un avenir durable
Grenoble INP Institut d'ingénierie et de management

Grenoble Institute of Engineering and Management
Innover pour un avenir durable
Innover pour un avenir durable

> L'Institut > A2i

Grenoble INP, en marche vers l’industrie du futur !

Publié le 9 mars 2017
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In

Le mouvement appelé « Industrie du futur » ou encore « entreprise 4.0 » transforme en profondeur les organisations, que ce soit la chaîne de valeur ou le contenu du travail.

A2I

A2I

Il repose notamment sur des technologies numériques, de la robotique, des nouveaux procédés et matériaux pour répondre aux demandes des consommateurs avec des produits plus personnalisés, optimiser les procédés de production et économiser la matière et l’énergie, mais aussi augmenter la qualité et la productivité tout en améliorant les conditions de travail.
 

A2I au service de l’entreprise 4.0


Aujourd’hui, Grenoble INP a toutes les compétences scientifiques pour répondre aux défis de l’Industrie du futur. Ses forts partenariats lui apportent une connaissance fine des problématiques industrielles, et l’établissement dispose d’un ensemble de plateformes technologiques de pointe qui permettent les preuves de concept et le développement de prototypes.

Avec ses cinq plateformes, le projet « Ateliers Intelligents de l’Industrie » (A2I) apportera aux chercheurs, étudiants et industriels un environnement innovant et des compétences pointues sur les domaines de l’Industrie 4.0. Les laboratoires de recherche co-pilotés par Grenoble INP, avec le support des plateformes technologiques du pôle AIP-PRIMECA Dauphiné-Savoie, couvrent l’ensemble des thématiques de l’Industrie du futur : le laboratoire G-SCOP sur l’organisation industrielle et le produit, le LCIS, le LIG, le GIPSA-lab sur les robots, les outils de simulation, l’internet des objets, mais aussi SIMAP, G2Elab, et tous les autres. Les écoles forment les ingénieurs capables de piloter ces systèmes productifs très complexes tandis que la formation continue accompagne les entreprises dans leur transition vers de nouveaux métiers nécessitant de nouvelles compétences.
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In

mise à jour le 13 janvier 2020

Université Grenoble Alpes