Aller au menu Aller au contenu
Innover pour un avenir durable
Grenoble INP Institut d'ingénierie et de management

Grenoble Institute of Engineering and Management
Innover pour un avenir durable
Innover pour un avenir durable

> L'Institut > Responsabilité sociétale et environnementale

Rencontre avec Sandrine Caroly et Céline Ternon, chargées de mission Égalité Femmes-Hommes

Publié le 15 septembre 2020
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In

En février 2020, Sandrine Caroly et Céline Ternon sont nommées Chargées de Mission Égalité Femmes-Hommes par la nouvelle équipe Présidence.

egalite femme homme grenoble inp

egalite femme homme grenoble inp

Céline Ternon et Sandrine Caroly, en tant que chargées de mission, ont pour objectif de mettre en œuvre la politique de l’établissement en interaction avec l’équipe Présidence et d’accompagner et soutenir les actions autour de l’équité professionnelle femmes-hommes à destination à la fois des élèves mais également des personnels de Grenoble INP.
 


Leurs parcours


celine ternon Céline Ternon est enseignante chercheuse à Grenoble INP – Phelma et effectue ses recherches au LGMP (Laboratoire des Matériaux et du Génie Physique) sur les nanomatériaux et leur intégration au sein de dispositifs électroniques. Côté école, Céline Ternon est responsable de la filière Ingénierie Physique pour la photonique et la microélectronique (IPhy)* et enseigne la physique et la microélectronique.

Sensibilisée aux questions de genre par son parcours personnel, elle est fortement investie depuis 2012 dans l’association Parité Science, Céline Ternon fait partie de son Conseil d’administration depuis quelques années et en est devenue aujourd’hui vice-présidente.


sandrine caroly Sandrine Caroly, après une formation dans la psychologie du travail et l’ergonomie, est aujourd’hui enseignante chercheuse depuis quelques années. Elle enseigne à Polytech Grenoble  et est responsable de la filière Prévention des risques. Elle enseigne également l’ergonomie à Grenoble INP – Génie industriel et ses recherches portent sur l’ergonomie du travail et l’émergence des risques.

Sandrine Caroly a justement rencontré la question du genre à travers ces dernières, la question n’ayant jamais encore été abordée en France. C’est bien ce qui l’a poussée à s’investir. Après avoir monté un groupe de travail international pour parler de la question du genre, Sandrine Caroly a été missionnée, il y a 8 ans, pour travailler sur un projet d’équité professionnelle orientés vers les jeunes : comment sensibiliser les élèves de nos écoles d’ingénieurs pour que chaque personne puisse ensuite être porteuse d’un discours différent sur l’égalité professionnelle ?

Selon elle, pour traiter la question du genre et avoir une influence sur les milieux de travail, il faut prendre les jeunes au plus tôt pour que les questions d’équités se posent rapidement, dans la manière d’accepter les salaires, de négocier etc.
 

Objectifs de la mission


Nommées en février 2020 pour une durée de 4 ans, Sandrine Caroly et Céline Ternon ont pris leurs marques dans le contexte particulier de la crise sanitaire, les obligeant à devoir repenser et adapter certaines actions.

L’objectif de la mission est double : il concerne à la fois les élèves et les personnels de Grenoble INP :

Concernant le volet « étudiant », géré pour l’essentiel par Sandrine Caroly, l’objectif est d’informer, sensibiliser, former, soutenir et encourager les élèves et associations à intervenir dans ces actions. Il conviendra également de définir les actions possibles et leur mise en œuvre et trouver des partenaires qui soutiendraient les actions.

Céline Ternon, qui s’occupe pour sa part du volet « personnel » de Grenoble INP, devra organiser chaque année un état des lieux dressé sur les chiffres des recrutements et promotions afin d’établir un diagnostic sur l’équité « femmes-hommes » au sein de Grenoble INP. En parallèle, et en collaboration avec la Direction des Ressources Humaines, des programmes de formation à l’égalité ainsi que des dispositifs d’accompagnement seront proposés aux personnels. Il conviendra également de proposer des améliorations des processus de recrutement et de promotion soucieux du respect de l’égalité femmes-hommes.

Pour Céline Ternon et Sandrine Caroly, la communication autour de ces questions est fondamentale afin de toucher un maximum de personnes. Leur premier objectif aujourd’hui est de mettre en place un réseau de référents et de référentes sur les écoles et les structures de Grenoble INP pour participer au plan d’actions de la mission égalité femmes-hommes et s’appuyant sur les personnes déjà investies dans les actions existantes.



 
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In

mise à jour le 17 septembre 2020

Université Grenoble Alpes