Aller au menu Aller au contenu
Innover pour un avenir durable
Grenoble INP Institut d'ingénierie et de management

Grenoble Institute of Engineering and Management
Innover pour un avenir durable
Innover pour un avenir durable

> L'Institut > Actualités

Jean-Francis Bloch représentera Grenoble INP - UGA aux Trophées du réseau C.U.R.I.E.

Publié le 9 juin 2021
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In

Lancés en 2011 à l’occasion des 20 ans du réseau national de la valorisation, les Trophées du réseau C.U.R.I.E. mettent en lumière trois projets de valorisation exemplaires lors de son congrès annuel.

trophee curie

trophee curie

Grenoble INP-UGA, avec le CNRS et la SATT Linksium Grenoble Alpes, sont sur le podium des Trophées CURIE 2021 avec le projet BeFC, heureux finaliste du concours. Il sera présenté le 11 juin 2021, lors du Congrès digital des Trophées du réseau C.U.R.I.E, par Jean-Francis Bloch, enseignant-chercheur à Grenoble INP - UGA – Pagora et actuel directeur général de la start-up deeptech, Bioenzymatic Fuel Cells (BeFC).

Fondée par une équipe de scientifiques à Grenoble en mai 2020, BeFC propose de remplacer les batteries de faible puissance présentes dans de nombreux objets connectés du quotidien par des piles à base de papier, d'enzymes et de sucre ! La start-up exploite un procédé de conversion du glucose et de l’oxygène par des enzymes, présentes dans le corps humain, pour produire de l’électricité. Protégé par plusieurs brevets, ce procédé permet de produire plusieurs milliwatts d’électricité par centimètre carré pendant plusieurs heures après activation par quelques gouttes d’un liquide (eau, sang, sueur), sans autre rejet qu’un dérivé du glucose présent dans le vin ou le miel.

Le pitch mettra en valeur la dynamique de valorisation. BeFC a bénéficié de la synergie des acteurs et des dispositifs du site Grenoble Alpes avec Grenoble INP-UGA sur la mise en œuvre du premier dispositif de la Loi sur l’Innovation, le CNRS, valorisateur du projet et Linksium Grenoble Alpes opérateur des phases de maturation et d’incubation. C'est toute cette chaine de la valorisation qui est ici exceptionnelle. BeFC est un projet hors norme en termes de recours aux dispositifs de la Loi sur l’Innovation avec sept personnels de la recherche publique dans la start-up dont 2 dirigeants et 5 concours scientifiques : c'est inédit et bien en ligne avec l’actualité de la LPR qui favorise la porosité entre les sphères publique et privée ! La panière de propriété intellectuelle valorisée par BeFC est également remarquable avec cinq demandes de brevets dont le CNRS, Grenoble INP-UGA et l’Université Grenoble Alpes sont copropriétaires.

En plus de BeFC, un deuxième projet Grenoblois, porté par l’Université Grenoble Alpes, est sur le podium !

Bonne chance aux finalistes et vive la valorisation du site Grenoble Alpes !
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In

mise à jour le 11 juin 2021

Université Grenoble Alpes