Aller au menu Aller au contenu
Donner vie aux connaissances scientifiques

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Donner vie aux connaissances scientifiques
Donner vie aux connaissances scientifiques

> Recherche et valorisation > Valorisation > DicoValo

Incubation : les fondamentaux

Mis à jour le 15 avril 2019
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
5b2b677ae694aa2b1a368e99.jpg

5b2b677ae694aa2b1a368e99.jpg

article rédigé par Isabelle Chéry
 
L’incubation est l’accompagnement, par une organisation, de porteurs d’un projet de création d’entreprise avec un potentiel d’innovation. Cet accompagnement consiste à offrir un ensemble de services afin de sécuriser la création d’entreprise. L’incubation permet d’orienter les entrepreneurs en termes de choix stratégiques, de financement, de formations entrepreneuriales, d’hébergement et de mise en relation avec un réseau établi … dans les premières étapes de vie de la start-up (cf S comme Start-up). Un « coach » est en soutien des porteurs pour des conseils personnalisés. L’incubateur ou couveuse d'entreprises est le lieu d’accueil de ces projets entrepreneuriaux innovants.

Il existe plusieurs types d’incubateurs. Ils se différencient par les services qu'ils proposent, leur caractère lucratif ou non, ou encore le type de projets qu'ils ciblent. On distingue en particulier :
 
•    Les incubateurs publics qui ont pour mission de favoriser l'émergence et la concrétisation de projets de création d'entreprises innovantes valorisant les compétences et les résultats des laboratoires des établissements publics de recherche et d'enseignement supérieur. Ils peuvent accueillir des projets issus des laboratoires de recherche publique et/ou des projets innovants issus du monde économique. Ces incubateurs peuvent proposer des locaux, un accompagnement et le financement de prestations extérieures telles qu'une étude de marché. Ces incubateurs fonctionnent généralement sur le principe d'une avance remboursable en cas de succès.
A Grenoble, l’incubateur public est la SATT Linksium dont nous présentons le processus d’incubation ci-après.
 
•    Les incubateurs internes aux écoles ou instituts qui accompagnent les projets entrepreneuriaux d’étudiants. Ces incubateurs peuvent proposer des locaux, des ressources (accès Internet, téléphonie, reprographie...), un accompagnement, des formations, un accès privilégié aux enseignants et chercheurs de l'école. Ils proposent une mise en réseau avec des entrepreneurs expérimentés ou avec les acteurs privés ou publics du financement d'entreprise. Cette mise en réseau facilite l’accès aux aides (prêts d'honneur, autres incubateurs, pépinières d'entreprises...) réputées sélectives ainsi que le contact avec des investisseurs pour organiser un premier tour de levée de fonds.
A Grenoble, nous disposons du Pôle Etudiants pour l’Innovation, le Transfert et l’Entrepreneuriat connu sous le nom de Pépite oZer.
 
•    Les incubateurs "corporate" qui sont développés par les grands groupes industriels ou par les prestataires de service. L'objectif des groupes industriels est de favoriser l'émergence de start-up qui vont permettre d'adapter les activités du groupe aux spécificités de la nouvelle économie, d'utiliser les nouvelles technologies, découvertes scientifiques ou autres, pour favoriser le développement de leurs activités, ou de se diversifier dans des activités connexes.
 
•    Les incubateurs privés qui proposent bien souvent un accompagnement des jeunes entreprises déjà financées. Les incubateurs privés ont une volonté de rentabilité. Ils prennent en général un pourcentage du capital de la société accompagnée de manière à réaliser une plus-value lors de la cession de la société à un acquéreur, ou lors de son éventuelle introduction en bourse.

•    Les incubateurs européens issus des consortiums européens KIC (Knowledge and Innovation Communities), alliances académiques /industriels, qui proposent un accompagnement de start-up, de la création au développement, avec des prises de participation dans des secteurs d’innovation spécialisés.
A Grenoble est implantée la KIC InnoEnergy dont Grenoble INP est actionnaire. La KIC InnoEnergy incube des start-up à fort potentiel développant de nouvelles technologies dans le domaine de l’énergie.

 

ZOOM SUR L’INCUBATION A LA SATT Linksium

La SATT Linksium (cf S comme SATT et L comme Linksium) est la voie privilégiée par Grenoble INP pour ses activités de maturation et d’incubation des résultats de recherche issus des laboratoires. Nous présentons ici le processus d’incubation.


I-    CONDITIONS D’ENTREE A L’INCUBATION


La SATT Linksium finance le processus d’incubation. Elle privilégie la création de start-up comme vecteur de valorisation pour :
- Une dissémination large des technologies issues des laboratoires,
- Un retour financier pérenne et significatif pour le dispositif,
- Un impact économique notable sur les territoires.
Pour entrer en incubation à la SATT Linksium, la société ne doit pas avoir été créée. L’entrée en incubation s’effectue lorsque la technologie possède un niveau de maturité suffisant. Au regard de l’échelle TRL de la Nasa (cf T comme TRL), l’incubation démarre pour des technologies situées autour d’un TRL 6. La durée de l’incubation s’étale de 12 à 24 mois.

Il existe deux voies d’entrée en incubation selon l’origine du projet. Il peut être issu :
  • (Cas 1) D’un projet de maturation (cf M comme Maturation) initié par un établissement actionnaire de la SATT Linksium ;
  • (Cas 2) D’un porteur extérieur.

Dans le cas d’un porteur extérieur, en plus des atouts apportés par ce porteur, l’Etat impose un lien de développement technique avec un laboratoire de recherche actionnaire de la SATT Linksium afin d’obtenir des résultats transférables du laboratoire vers la future start-up. Cette condition est nécessaire pour financer l’accompagnement d’un projet de création de start-up. La collaboration entre le porteur de projet et le laboratoire est appelée « Maturation Technologique Flash (MTF) ».
Dans les deux cas, une fois l’entreprise créée, une sous-licence sur la Propriété Intellectuelle issue de la maturation ou de la MTF est mise en place entre la SATT et la start-up (voir A comme Accord Cadre).
 

II-    LES DIFFERENTES AIDES POSSIBLES


L’incubation propose d’accompagner le projet de création autour de six axes :
1- Technologie. L’objectif est d’apporter des financements pour terminer la conception de l’offre de la future start-up et soutenir la production de pré-séries (financement à hauteur de 30 k€).

2- Actions Marché. La SATT Linksium accompagne les porteurs pour construire et valider le « business model » ou modèle économique. Le modèle économique décrit la logique générale de fonctionnement du projet de la start-up, c’est-à-dire sa stratégie pour gagner de l’argent. Il explique comment l’entreprise crée, délivre et capture de la valeur. Pour formaliser le business model, un outil simple à mettre en œuvre est le business model canevas (outil issu du livre « Business model generation » d'Alexander OSTERWALDER et Yves PIGNEUR voir figure 1) qui est un outil de réflexion pour cartographier les éléments clés du projet et les organiser en un tout, d'abord cohérent, puis pertinent voire innovant. Le business model est un travail de réflexion, de diagnostic et de synthèse.
 
Figure 1 : Blocs du Business Model Canevas

Ensuite, il convient de monter le business plan (BP) ou plan d’affaire qui explique la mise en œuvre opérationnelle (stratégie de l’entreprise, de la vision du dirigeant, …) et chiffrée (bilan prévisionnel compte de résultats prévisionnels) du modèle économique. Le business plan est un document formel de présentation d’une trentaine de pages.  Pour mettre en place le BP, le porteur peut se faire financer une étude de marché (analyse des entreprises du secteur, segmentation du marché, évolution des tendances…).

 
Le BP est un bon outil pour partager et affûter la cohérence du projet pour l'entrepreneur et les parties prenantes : il permet de clarifier les objectifs et la stratégie. C’est un alibi pour la construction de l'équipe : un apprentissage collectif sur l'autre, des ajustements progressifs ou encore la séparation des cofondateurs. C’est un outil de communication pour les banques, les investisseurs, les partenaires… C’est un outil permettant la gestion continue et le recentrage des actions : c’est un guide dynamique.

3- Action Management. La SATT Linksium aide les porteurs à constituer une équipe solide en mettant en relation le porteur de projet avec ses futurs associés et en planifiant ses recrutements. Pour fonctionner correctement, il est en effet crucial que la future entreprise puisse compter sur un socle solide de compétences complémentaires des associés. Ce socle est constitué de trois piliers : le pilier « direction d'entreprise », le pilier « scientifique et technique » et le pilier « business marketing ». Une seule personne n’est pas en capacité d’assumer toutes ces fonctions. Il faut qu’a minima deux personnes incarnent ces compétences clefs. Les investisseurs ne s’engageront que s’ils font face à une équipe solide. Pour cela, la SATT Linksium a développé la plateforme Share K pour mettre en contact des personnes intéressées par la création d’entreprise et former ce triptyque de compétences.
 
4- Action Juridique. L’objectif est de mettre en place la stratégie de valorisation ainsi que les contrats clefs avec les partenaires. Les modèles de contrats se font avec des cabinets de conseils extérieurs. Les aspects juridiques peuvent également concerner la sécurisation de la propriété intellectuelle au travers d’études de liberté d’exploitation ou de recherche d’antériorité.

5- Action Communication. La SATT Linksium aide les porteurs à accéder aux clients et partenaires de la future start-up avec une stratégie de communication adaptée.

6- Action Finance. L’objectif est de structurer les aspects financiers du BP pour mobiliser les financements adaptés et attirer les investisseurs. La SATT Linksium met en relation les entrepreneurs avec les investisseurs pour aider les porteurs à lever des fonds.

Transversalement, le porteur a également accès à des formations sur l’entreprenariat. La SATT Linksium prépare les porteurs au concours I-Lab qui est le concours national d'aide à la création d'entreprises de technologies innovantes. La SATT organise par exemple des ateliers entre entrepreneurs afin de se positionner sur le concours. Le coach de la SATT a un rôle de conseil auprès des entrepreneurs, comme par exemple sur la mise minimale au capital afin d’avoir un effet levier de 1 à 3 sur des financements auprès des banques privées ou encore auprès d’acteurs du financement de l’innovation comme l’ADEME, etc.
 

L’Incubation de votre projet

Vous souhaitez initier un processus d’incubation ? Alors n’hésitez pas à contacter vos chargés de valorisation de la DRIVE (Direction Recherche Innovation Valorisation Europe) à Grenoble INP : Isabelle Chéry ou Wahiba Robert. Vos chargés de valorisation sauront vous accompagner dans toutes les phases du processus de valorisation.
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 15 avril 2019

DicoValo : abécédaire recherche et valorisation

La valorisation en quelques chiffres

  • Trophées CURIE : finaliste en 2016 ; lauréat en 2017
  • 300 actifs de propriété intellectuelle dont 50% en mandat Grenoble INP
  • Brevets valorisés à 90%
  • Forte dynamique dans la SATT avec 30% des projets portés par Grenoble INP

Contact de la DRIVE

Univ. Grenoble Alpes