Aller au menu Aller au contenu
Donner vie aux connaissances scientifiques

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Donner vie aux connaissances scientifiques

> Recherche > Grenoble IN'Press

GreenLys, un démonstrateur grandeur nature

Avec près de 40 millions d'euros d'investissements sur 4 ans (2011-2015) dont 9,6 financés par l'Etat, le projet Greenlys entend tester le fonctionnement d'un réseau intelligent dans sa globalité en créant un démonstrateur grandeur nature.



Smartgrid Greenlys


Le réseau électrique du futur intègrera le consommateur, les installations d'énergies renouvelables (photovoltaïque, hydroélectricité,...), les véhicules électriques, et le nouveau compteur communicant Linky d'ERDF.
Pour le démonstrateur Greenlys, deux plateformes technologiques vont être développées en zone urbaine, à Lyon et Grenoble, auprès de 1 000 clients résidentiels et 40 sites tertiaires (bureaux, magasins ...).

Projet ambitieux retenu dans le cadre du premier « programme d'investissements d'avenir », GreenLys permettra de contribuer à la normalisation d'un Smartgrid fonctionnel et d'orienter les filières industrielles françaises, en vue de développer une vitrine française Smartgrids de renommée internationale.

Des partenaires aux compétences complémentaires

Piloté par ERDF, ce projet fédère également les compétences de GEG, GDF SUEZ, Schneider Electric et Grenoble INP et associe un certain nombre d'experts dans le domaine du Smart Grid (Atos Worldgrid, le CNRS LEPII, HESPUL, le CEA-LITEN, ALSTOM GRID, RAEE et RTE). Grenoble INP y apporte son expertise scientifique et académique sur la gestion du réseau électrique en présence de production décentralisée, la gestion de l'énergie dans les bâtiments, l'intégration de véhicules électriques, et bien sûr ses outils de simulation et de démonstration préliminaire via le G2ELAB, dirigé par James Roudet, et la plateforme Prédis.

« Nous sommes au début de l'aventure smartgrids, lance Nouredine Hadjsaid. Des innovations majeures sont encore attendues dans les années à venir. » Reste, de fait, à développer entre autres des outils de prévision, de pilotage en temps réel, des processus de décision automatisée, des fonctions de téléconduite avancée et des capteurs divers. « C'est un travail de longue haleine qui sera ensuite progressivement mis en place avec nos partenaires industriels » Les innovations seront déployées au fur et à mesure, d'ici 2035. Les premières d'entre elles seront présentées à la prestigieuse conférence internationale IEEE PowerTech2013, qui se tiendra pour la première fois à Grenoble en juin 2013 et présidée par Grenoble INP.

mise à jour le 14 octobre 2014

Univ. Grenoble Alpes