Aller au menu Aller au contenu
Innover pour un avenir durable

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Innover pour un avenir durable
Innover pour un avenir durable

> L'Institut > Actualités

Les femmes ingénieures : dossier spécial "journée de la femme"

Carrières d'ingénieurs : Il y a encore de la place pour les femmes !

Françoise Gri, présidente Manpower France et Europe du sud, diplômée Grenoble INP Ensimag Edito par Françoise Gri, diplômée Grenoble INP - Ensimag, présidente de Manpower France et Europe du sud

D'une façon générale, les filles, qui représentent pourtant 46% des élèves en terminales scientifiques, cessent de s'intéresser à la science après le bac. Aussi ne sont-elles plus que 17,4% aux postes d'ingénieurs dans les entreprises tous secteurs confondus.

Pourquoi cette différence ? Il semblerait que les femmes aient une mauvaise image des métiers techniques et préfèrent les métiers plus "humains". D'ailleurs, les femmes qui font le choix de devenir ingénieurs sont en général les passionnées que l'on retrouve à des postes d'expert technique. Les autre titulaires d'un bac scientifique se tournent plutôt vers biologie ou la médecine et se désintéressent des sciences dites de l'ingénieur.

Pourtant, il y a de l'espoir ! Il appartient aux écoles de faire connaître aux femmes la réalité des métiers qui se cachent derrière le terme « ingénieur », et de leur montrer qu'elles peuvent s'y épanouir. C'est tout à fait possible. J'en veux pour preuve que l'Ecole nationale supérieure des travaux publics (ENSTP), secteur masculin par excellence, a réussi l'exploit d'atteindre une quasi-parité de recrutement grâce à une campagne de sensibilisation de grande envergure.

Les entreprises ont tout à gagner à embaucher des femmes ingénieurs, car une fois en poste, les femmes sont largement aussi performantes que leurs collègues masculins. Elles ont en effet naturellement plus tendance à avoir besoin de faire leurs preuves, et travaillent plutôt plus et plus consciencieusement que leurs collègues masculins. Je teste tous les jours la contribution exceptionnelle des femmes à l'entreprise, et en particulier à mon entreprise. Je teste tous les jours le bonheur d'avoir un métier passionnant et deux filles merveilleuses, ces deux facettes de ma vie se nourrissant l'une l'autre...

mise à jour le 8 mars 2011

Univ. Grenoble Alpes