Aller au menu Aller au contenu
Participer : assos, sport, culture, alumni
Grenoble INP Institut d'ingénierie et de management

Grenoble Institute of Engineering and Management
Participer : assos, sport, culture, alumni
Participer : assos, sport, culture, alumni

> Vie étudiante

Albin Demaret-Joly, sportif de haut niveau

Publié le 23 mai 2022
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In

L’AS* Grenoble INP – UGA a diffusé des interviews de sportifs et sportives de haut niveau de Grenoble INP – UGA sur leurs réseaux sociaux. Retrouvez les portraits de ces étudiants et étudiantes passionnés par leur pratique sportive.

DCH photos

DCH photos

Nous vous invitons donc à découvrir Albin Demaret-Joly, étudiant à Polytech Grenoble - INP, UGA et son sport de prédilection, le VTT – Course d’Orientation (CO).
 

Peux-tu te présenter ?


Je suis à Polytech Grenoble - INP en dernière année de classe prépa que j’ai effectuée en 3 ans. L’année prochaine, je postule Grenoble INP – Ense3, UGA, pour poursuivre mon cursus d’ingénieur, sur 4 années grâce à mon statut SHN, en spécialité « systèmes énergétiques et marchés ».
 

Quel sport pratiques-tu ? A quelle fréquence et depuis combien de temps ?


Je pratique la course d’orientation (CO) à VTT depuis 2017. Avant cela, je faisais partie des meilleurs athlètes régionaux en course d’orientation et je pratique, depuis mon plus jeune âge, le VTT en loisir. Dès 2018, j’intègre chaque année l’équipe de France pour participer au championnat d’Europe. J’ai en moyenne 6 entraînements physiques par semaine, auxquels s’ajoutent les entraînements techniques tels que la simulation et la préparation mentale. Cela représente au total une moyenne de 9/10 séances par semaine pour environ 15h semaine.
 

Comment es-tu soutenu au quotidien avec ton statut SHN ?


N’étant plus sur les listes ministérielles, la CO à VTT ne bénéficie plus d’aide de l’Etat. Par ailleurs, à Grenoble, je bénéficie du même statut que les autres SHN avec notamment l’aménagement des études. Polytech me soutient scolairement afin que je puisse continuer à m’entraîner sans mettre en péril mes études. Je suis également soutenu par la Fondation Grenoble INP qui, en plus du soutien financier, m’apporte un soutien moral supplémentaire.
 

Quel est l’objectif majeur de ta carrière de sportif ?


Après avoir été vice-champion du monde l’année dernière en catégorie junior, mon objectif majeur, à long terme, est d’être champion du monde senior. Mon second objectif, que j’essaye de mettre en place petit à petit, est de réussir à continuer la pratique du sport de haut niveau tout en ayant une empreinte carbone raisonnable.
 

Quel sport aimerais-tu essayer et pourquoi ?


J’aimerai vraiment essayer le Xterra** (à détailler). Le seul bémol, c’est que je suis un caillou en natation ! Donc cela va me demander pas mal d’entraînement. Sinon j’aime beaucoup, et je pratique déjà en hors saison, le raid multi-sports sur des formats longue distance tel que le 24h.
 

Si tu devais retenir un atout majeur que t’a conféré la pratique de ton sport, lequel serait-ce ?


La CO à VTT m’a aidé pour la gestion du stress et des émotions. S’agissant d’un sport avec une grande part de mental, j’ai su, au fil des ans, renforcer ma concentration. Cela m’aide aussi dans la vie de tous les jours pour faire des choix rapides et sans hésitation.
 

N’est-ce pas trop difficile, que ce soit mentalement ou physiquement, de se retrouver sur les circuits nationaux, européens voire internationaux en ayant une vingtaine d’années seulement ?


En effet, les premières années sont très compliquées notamment dans la gestion du stress qui se répercute sur les performances sportives. Mais plus on en fait, plus on se forge mentalement et c’est là que l’on arrive à devenir vraiment performant.
 

Ne trouves-tu pas qu’il existe bien plus de contraintes et de concessions à réaliser comparativement aux récompenses obtenues en bout de ligne (si l’on met de côté le plaisir de s’entraîner) ?


À partir du moment où les contraintes dépasseront le plaisir des victoires, ce sera le moment pour moi d’arrêter le sport de haut niveau. En effet, avec un sport tel que la CO à VTT qui est un sport très peu reconnu, nous ne touchons ni salaire ni récompense à la hauteur de nos concessions à l’année. Néanmoins les compétences obtenues dans le sport sont transversales avec celles de la vie courante, donc c’est très bénéfique.

Bravo et nous te souhaitons de nombreux succès dans ton parcours !

Cette interview a été réalisée par l’Association Sportive de Grenoble INP – UGA.

*Association sportive
** Xterra Triathlon ou XTerra est le nom d'une série de compétitions de cross triathlon (Off-Road Triathlon) appartenant à la société privée Team Unlimited propriétaire de la marque. Celle-ci organise un circuit de compétitions internationales et qualificatives pour la finale du « championnat du monde de Xterra » qui se déroule chaque année à Maui dans l'archipel d'Hawaï aux États-Unis. (source wikipedia)

Crédits photos : DCH Photos
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In

mise à jour le 23 mai 2022

Université Grenoble Alpes