Aller au menu Aller au contenu
Donner vie aux connaissances scientifiques

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Donner vie aux connaissances scientifiques

> Recherche - Valo > Stratégie

Valérie Perrier, directrice scientifique « Sciences du numérique : données, modèles et simulation » à Grenoble INP

Valérie PerrierComment se positionnent les recherches menées dans ce domaine dans les laboratoires co-pilotés par Grenoble INP dans le contexte de l’Idex grenoblois ?

"Les laboratoires de Grenoble INP impliqués dans les thématiques des données, des modèles et de la simulation, font partie du pôle MSTIC (Mathématiques, sciences et technologies de l’Information et de la communication) de la Communauté Université Grenoble Alpes : GIPSA-lab, G-SCOP, LCIS, LIG, LJK, TIMC-IMAG, TIMA et VERIMAG.
Grâce à son expertise académique et à la densité de son écosystème dans le secteur numérique, le site grenoblois, récemment labellisé « French Tech », a un rôle majeur à jouer. Le numérique est en effet l’un de ses plus forts champs d’expertise, et Grenoble INP est acteur de plusieurs projets locaux fédérateurs tels que l’Institut Carnot « Logiciel et Systèmes Intelligents », l’IRT Nanoelec et le Labex Persyval-lab (Systèmes et algorithmes pervasifs au confluent des mondes physique et numérique).
Le numérique est au cœur de l’Idex, identifié comme un des 4 défis socio-économiques. Dans les priorités affichées on regardera particulièrement les systèmes humains et numériques « smarts », au carrefour des mondes cybernétique, physique et biologique. Les défis soulevés font appel à l’ensemble des compétences des laboratoires mêlant matériel, logiciel, données, usage et interaction, et contrôle."


Comment voyez-vous votre mission de directrice scientifique dans ce contexte ?
"Mon rôle, en tant que directrice scientifique, est double. Je suis d’un côté le point d’entrée pour les enseignants-chercheurs de Grenoble INP travaillant dans ma thématique, avec le bureau recherche et valorisation qui traite les demandes personnelles, et pour les renseigner sur les services de la DRIVE. J’ai prévu de faire le tour des laboratoires pour me faire connaître, et surtout, pour faire connaître d’une part les dispositifs mis en place par la DRIVE pour aider les chercheurs à monter leurs projets de recherche, d’autre part les mécanismes de gestion de carrière (promotions, primes, mobilités), et qui sont finalement méconnus. En particulier dans le cas des demandes de mobilités, en plus des demandes classiques comme les CRCT ou les demandes de délégation au CNRS ou Inria, nous avons mis à disposition à Grenoble INP le dispositif MOISE (MObilité Interannuelle de SErvice), qui permet aux enseignants-chercheurs de moduler leur charge de service sur trois ans, afin d’alléger une année et se consacrer ainsi à un projet de recherche, de valorisation ou de pédagogie innovante.
D’un autre côté, cette proximité avec les chercheurs doit permettre de détecter, et d’impulser des nouvelles thématiques de recherche pour aider à leur portage au plus haut niveau."


Quels objectifs vous êtes-vous fixés, et quelles actions comptez-vous mettre en place pour les atteindre ?
"J’aimerais mettre en avant les compétences du site sur des thématiques en plein essor telles que la science des données, l’informatique quantique ou l’intelligence artificielle, en liaison avec la spécificité de Grenoble INP qui est l’ingénierie. Pour cela, une réflexion globale est nécessaire afin d’impulser des projets originaux autour d’une ou plusieurs de ces thématiques, dans lesquelles Grenoble sera bien identifié au sein du paysage national. Cela peut passer par les Cross Disciplinary Programs (CDP) de l’Idex - comme Eco-SESA, Data Institute, Cybersecurity Institute ou Quantum Engineering ou des chaires d’excellence industrielles à l’image de Roboethics et Trust, chaires de la Fondation Partenariale de Grenoble INP"

Parcours

Son agrégation de mathématiques (ENS Saint Cloud) en poche, Valérie Perrier devient maître de conférences, puis professeur à l’université Paris Nord. Elle est recrutée en mutation à Grenoble INP - Ensimag en 1999. Membre du Laboratoire Jean Kuntzmann (LJK), spécialisée dans les mathématiques appliquées, ses travaux sur la méthode des ondelettes pour la simulation numérique lui ont valu de recevoir en 2003 le prix Blaise Pascal de la Société Mathématiques et Industrielles (SMAI), décerné par l'Académie des sciences.
Avant d'être nommée, Valérie Perrier a effectué deux mandats au conseil scientifique de Grenoble INP, ainsi qu’un mandat de chargée de mission du secteur Mathématiques-Informatique à la mission scientifique de Grenoble INP. Elle est actuellement membre élue au sein du pôle MSTIC et directrice adjointe du LJK.
Laboratoires :
GIPSA-lab, G-SCOP, LIG, LJK, TIMC-IMAG, VERIMAG

Equipex :
Amiqual4Home

Structure fédérative :
MaiMoSiNE

Institut Carnot : LSI

Labex :
AMIES, Persyval-Lab

UMS : GRICAD

Contact

Valérie Perrier - Tel. 04 57 42 17 73

Dossier

Ateliers intelligents de l'industrie

Les compétences en réalité virtuelle et augmentée du site Viallet et plus largement du site grenoblois, ont permis à Grenoble INP de proposer un espace "Réalité Virtuelle pour la conception et la fabrication" dans le cadre du projet "Ateliers intelligents de l'industrie" (A2I). Objectif : créer une infrastructure d'interaction pour la concpetion collaborative de produits.[Lire le dossier complet]


Cap sur l'habitat intelligent

Aujourd'hui, les technologies de la "maison intelligente" sont matures, et de nombreuses applications ont été explorées dans les domaines de la sécurité, de la gestion de l'énergie, du confort domestique, des loisirs... A Grenoble, où toutes les compétences sont réunies pour relever le défi du "bien-être numérique", le projet Amiqual4Home vient d'être inauguré en octobre.[Lire le dossier complet]


La santé en ligne de mire

Le domaine des Matériaux et des Procédés constitue un axe stratégique à Grenoble depuis de nombreuses années. Selon les derniers classements internationaux, Grenoble INP est la première université française et parmi les meilleures au monde dans le secteur des matériaux. Cette excellence s’est également traduite par la sélection dans le cadre des Investissements d’Avenir de plusieurs projets, Institut Carnot ou Labex dans lesquels la recherche sur les matériaux joue un rôle primordial.[Lire le dossier complet]

Rédigé par Xavier Oster

mise à jour le 23 mars 2018

Grenoble INP Institut d'ingénierie Univ. Grenoble Alpes