Aller au menu Aller au contenu
Donner vie aux connaissances scientifiques

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Donner vie aux connaissances scientifiques
Donner vie aux connaissances scientifiques

> Recherche et valorisation

Médailles du CNRS - 2017

Mis à jour le 8 mars 2018
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In

Le CNRS distingue chaque année au niveau national des chercheurs, ingénieurs et techniciens travaillant au sein de laboratoires des délégations régionales du CNRS. En 2017, le CNRS a honoré 7 lauréats pour la délégation Alpes : 2 médailles d’argent, 3 médailles de bronze et 2 médailles de cristal. Vendredi 1er décembre 2017, les directeurs des instituts du CNRS ont remis les médailles lors d'une cérémonie qui s'est tenue au Musée de Grenoble. (CNRS – Nov. 2017)

Jean-Luc Schwartz étudie la nature des processus cognitifs qui gouvernent la communication parlée. Il développe une approche intégrée des mécanismes de perception et de production de la parole, alliant études comportementales et neurocognitives chez l’adulte et l’enfant, analyse des systèmes linguistiques et modélisation computationnelle. Ces recherches interdisciplinaires ont débouché sur un cadre théorique novateur et des modèles capables de décrire les processus de développement et d’adaptation de la parole en situation d’interaction. Il a également pris une part active à la création de l’Institut Cognition, labellisé Tremplin Carnot, guichet national pour développer les partenariats recherche/entreprise dans le domaine de la cognition.

Céline Coutrix, diplômée de Grenoble INP-Ensimag 2005, du Laboratoire d’Informatique de Grenoble (LIG), reçoit la médaille de bronze du CNRS 2017. Cette distinction récompense son travail de recherche dans le domaine de l’interaction Homme-Machine.

Médaille de Cristal 2017, Ingénieur support au sein d’une équipe de recherche sur les réseaux électriques intelligents au sein du G2Elab, Jacques Davoine travaille sur l’optimisation et le pilotage de systèmes permettant la production, le transport et l’utilisation de l’électricité dans l’habitat et les réseaux embarqués.

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In

mise à jour le 8 mars 2018

Univ. Grenoble Alpes