Aller au menu Aller au contenu
Donner vie aux connaissances scientifiques

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Donner vie aux connaissances scientifiques
Donner vie aux connaissances scientifiques

> Recherche et valorisation > Dans nos labos > Grenoble IN'Press

Eveon, l'administration à façon

« Inventer Demain », c’est le nom du concours dont Eveon a été lauréate fin 2014. Inventer l’avenir, c’est en tout cas ce que la startup s’emploie à faire dans son domaine. Intégrant, entre autres, une technologie développée avec le laboratoire IMEP-LAHC, les dispositifs médicaux automatisés et sécurisés de préparation et (ou) d’administration de médicaments conçus et fabriqués par Eveon, sont adaptés au cas par cas aux molécules thérapeutiques de ses clients. « Savez-vous que près d’un médicament sur deux en développement à l’heure actuelle est d’origine biologique ?  questionne Vincent Tempelaere, fondateur et dirigeant d’Eveon. Or, ce type de  produit nécessite une préparation complexe pour pouvoir être administré. Avec nos dispositifs, la préparation et l’administration se fait de façon entièrement automatisée et sécurisée, en un temps réduit jusqu’à 75 %. » Eveon collabore notamment avec UCB, laboratoire leader en biopharmacie situé en Belgique, avec lequel il a de déposé un co-brevet concernant un nouveau procédé pour améliorer la reconstitution de médicaments.
Mais Eveon n’entend pas se cantonner pas à la médecine curative. C’est dans cet objectif qu’elle a racheté Alpao en 2012. Spécialisée dans l’optique adaptative, Alpao développe des miroirs déformables (technologie issue de besoins liée à l’astronomie) pour des applications en microscopie et en science de la vision permettant un meilleur diagnostic. Cette acquisition a permis à Eveon d’élargir son offre à la médecine préventive, tout en restant sur les mêmes compétences de base : microélectronique, micromécanique, et logiciels embarqués.

Le succès est au rendez-vous et Eveon enchaîne les contrats.  En 2012, elle signe un accord avec Stragen dans le domaine de la mucoviscidose, puis un autre dans celui de la thérapie cellulaire appliquée à l’incontinence urinaire, ou récemment dans le domaine du cancer. Forte de ces perspectives, Eveon, qui est déjà passé de 2 à 3 millions de chiffre d’affaire en 2014, devrait poursuivre sur sa lancée en 2015.


mise à jour le 4 février 2015

Univ. Grenoble Alpes