Aller au menu Aller au contenu
Donner vie aux connaissances scientifiques

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Donner vie aux connaissances scientifiques

> Recherche > Valorisation > DicoValo

Cahier de laboratoire

Mis à jour le 6 novembre 2018
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
article rédigé par Jana Darwiche


A quoi sert le cahier de laboratoire ?

Le cahier de laboratoire est un outil qui assure la traçabilité de la recherche et de l’innovation. Elaboré par le réseau CURIE et le ministère de la recherche, en collaboration avec l’INPI, il permet aux personnels (enseignants-chercheurs, ingénieurs, techniciens, doctorants, post-doctorants, stagiaires, etc.) de consigner leurs activités de recherche de manière probante.

Comment se présente-t-il ?

Dans sa version papier (Figure 1), le cahier de laboratoire se présente sous la forme d’un cahier. Sur sa couverture sont indiqués les noms du propriétaire et des utilisateurs. C’est un registre du quotidien dans lequel sont inscrits au jour le jour, sur des pages numérotées, les hypothèses de travail, essais menés, résultats obtenus, nouveaux projets, etc. Chaque page est datée et signée par le chercheur ainsi que par un témoin.
Depuis 2007, le réseau CURIE a travaillé avec un ensemble de partenaires tels que la CPU, le ministère de la recherche et les organismes de recherche afin de fournir aux chercheurs de la recherche publique des cahiers de laboratoire. La gamme se décline en deux formats : rigide et normal. La différence entre les deux tient au format (A4+ et A4), au nombre de pages (100 ou 200 pages), à la qualité de la couverture et au prix.
 
Figure 1 : Cahier de laboratoire national (CNRS)



Pourquoi l’utiliser ?

Le cahier de laboratoire est un outil décisif. Il remplit plusieurs objectifs :
•    Garder la mémoire des expérimentations réalisées dans le laboratoire
Le cahier de laboratoire assure la conservation et la transmission des connaissances. Il garantit, d’une part, la reproductibilité des résultats et évite, d’autre part, à avoir à reconduire des expérimentations faute de mémoire suffisante. Par cette explicitation des essais, il garantit la continuité des travaux. Grenoble INP, comme les organismes de recherche, incite les personnels à utiliser les cahiers : ils livrent un état réel de la recherche et des résultats expérimentaux.
•    Permettre de prouver la date des travaux
Dans le cadre des partenariats, le cahier de laboratoire permet de retracer l’origine des inventions et de déterminer ainsi les droits portant sur ces avancées. Il est utile pour déterminer l’auteur en première invention et établir les co-inventeurs. Il est une preuve de la propriété des résultats.
•    Défendre des brevets
En Europe, lorsque plusieurs personnes travaillent sur un même sujet de recherche, le droit de brevet appartient au premier déposant, c’est-à-dire à celui qui aura procédé en premier aux formalités de dépôt. Aux Etats Unis, le droit au brevet appartient au premier inventeur, c’est-à-dire  au premier déposant qui peut en apporter la preuve (date et témoin).


Figure 2 : Processus des bonnes  pratiques d’exploitation du cahier de laboratoire


Comment obtenir les cahiers de laboratoire ?

En pratique, la DRIVE commande une fois par an des cahiers qu’elle met à la disposition des laboratoires. Ces derniers commandent auprès de la DRIVE les 2 formats selon les besoins de leurs chercheurs. Vous pouvez vous adresser à la DRIVE pour en obtenir directement.

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 6 novembre 2018

DicoValo : abécédaire recherche et valorisation

La valorisation en quelques chiffres

  • Trophées CURIE : finaliste en 2016 ; lauréat en 2017
  • 300 actifs de propriété intellectuelle dont 50% en mandat Grenoble INP
  • Brevets valorisés à 90%
  • Forte dynamique dans la SATT avec 30% des projets portés par Grenoble INP

Contact de la DRIVE


Univ. Grenoble Alpes