Aller au menu Aller au contenu
Innover pour un avenir durable

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Innover pour un avenir durable
Innover pour un avenir durable

> L'Institut > Actualités

Solida’rire : c’est reparti pour une année de solidarité

Publié le 10 juin 2016
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Suite à l’Assemblée générale du 5 mai, l’association Solida’rire a effectué la passation de pouvoir entre le bureau 2015-2016 et celui 2016-2017. L’occasion de (re)découvrir la plus grande association étudiante de Grenoble INP, ses projets et ses perspectives solidaires.

solidarire-logo.jpg

solidarire-logo.jpg

Solida’rire la plus grande association de Grenoble INP

Solida’rire est une association dont le but est de sensibiliser les élèves à la solidarité à travers plusieurs axes : éducation, développement et échanges culturels.  Ainsi 180 élèves de 1ère et 2ème années de toutes les écoles de Grenoble INP s’investissent dans différents projets au niveau international et local, champ d’action pour lequel l’association a développé depuis 2 ans un pôle très actif.


Les actions locales : la solidarité commence ici et maintenant

Solida’rire est connue pour ses actions à l’international, cependant l’association tient également à mettre en avant ses actions au niveau local : pas besoin de s’envoler à l’autre bout du monde pour s’engager, la solidarité commence en bas de chez soi.

Le bureau va poursuivre l’engagement dans les actions déjà mises en places :
Soutien scolaire et découvertes culturelles pour les enfants roms. Cette action est pilotée par l’association Ecole Ici et Maintenant de l’IEP Grenoble, il s’agit de soutien scolaire sur 3 sites : Echirolles, Vallier et le Rondeau. Les enfants ont, en plus de l’aide scolaire, eu l’opportunité de participer à différentes sorties : découverte d’une ferme, sortie au Musée de Grenoble ainsi que des activités sportives.

Maraudes en partenariat avec la Croix Rouge française. Une maraude, c'est un passage en véhicule Croix-Rouge dans les rues où vivent des personnes en difficulté, dans le but de leur distribuer une soupe chaude, etc. Solida’rire donne accès aux étudiants volontaires à une formation Croix Rouge qui leur permet d’être opérationnels dès le mois de novembre pour aller sur le terrain.

Projet Téléthon : coordination avec toutes les associations étudiantes grenobloises, avec cette année la volonté de donner plus de visibilité au travail effectué par l’association.

Big Bang Ballers : en partenariat avec l’association du même nom qui prône l’intégration par le basket et travaille avec des MJC et des centres sociaux. Cette année Solida’rire souhaite sensibiliser les enseignants de sport à cette opération. Cette action permet notamment à des jeunes filles de sortir des quartiers défavorisés. L’équipe féminine de Grenoble INP, avec son titre de championne de France, est en bonne place pour les faire rêver.

Soutien à la ligue contre le cancer avec les associations Cheer Up Phelma, Humani’Terre de Polytech Grenoble et SOS, l’association de solidarité de Grenoble Ecole de Management. Le but de la collecte est de permettre aux enfants malades de partir en vacances en Bretagne, pour faire bénéficier des vertues thérapeutiques de l’air marin. Cette année l’objectif est d’aller au-delà de la collecte de fonds. L’association va se mettre en contact avec le centre hospitalier universitaire pour former les bénévoles afin qu’ils soient aptes à rencontrer les enfants, créer un lien avec eux et constater ainsi les bénéfices de la récolte.

La nouvelle équipe a également comme projet la mise en place d’un partenariat avec une maison de retraite afin de rendre visite aux personnes âgées et d’organiser des événements comme des tombolas, lotos, etc… Ce projet est encore en phase de définition.
 

Une action solidaire aux 4 coins du monde

Solida’rire c’est bien entendu des projets internationaux solidaires aux 4 coins du monde, à poursuivre ou à monter, toujours avec la même énergie et la volonté de découvrir d’autres cultures et d’échanger.
Certains projets portent sur l’accès à l’éducation : construction et rénovation d’écoles à Puruz (Pérou) et à Toubab Dialaw (Sénégal), soutien scolaire et construction d’une bibliothèque à Agou Atigbé (Togo), rénivation d’un centre aéré à Abidjan (Côte d’Ivoire).
D’autres visent l’accès au développement : construction de systèmes d’irriguation à Sre Ampli (Cambodge) et à Targua (Maroc), électrification par des panneaux solaires et installation d’Internet au Zanskar (Inde), construction d’une crèche et aide au développement économique du village de Tarapoto (Pérou).


Photo du nouveau bureau de l'Association avec de haut en bas et de gauche à droite :
Louise Nicolas (Vice-Présidente en charge du Pôle International, Ensimag), Pauline Buisson (Vice-Présidente en charge du Pôle Local, Génie industriel), Hélène Guérin (Présidente, Phelma), Vincent Radziejewski (Secrétaire, Phelma), Théo Maurice (Trésorier, Génie industriel) et Nicolas Chirent (Porte-parole, Génie industriel).

 


Solida’rire : une structure pro

Le nouveau bureau mis en place au mois de mai doit donc organiser l’association qui est « victime de son défi démographique ». Solida’rire s’est dotée depuis 2015 d’un Conseil d’Administration pour que les décisions soient collégiales et ne soient pas de la seule responsabilité du bureau.

L’association a également mis en place un système de tutorat sur les projets entre élèves de 2ème et 1ère années. Ainsi les projets bénéficient d’une continuité. Ce tutorat est très utile pour les nouveaux élèves engagés qui bénéficient ainsi des retours d’expériences de leurs aînés, que ceux-ci soient positifs ou négatifs.
Pour faire face à la multiplication des candidatures pour intégrer l’association, la nouvelle équipe va mettre en place, à partir de la rentrée 2016, une sélection plus stricte basée sur la rédaction d’une lettre de motivation et d’un questionnaire pour la répartition par projets. Ce processus très complet demande toutefois une organisation complexe.
La nouvelle équipe souhaite également renforcer la communication autour du pôle local et se faire connaitre au-delà de Grenoble INP. Ainsi une exposition est prévue en septembre à la mairie de Grenoble. Les élèves vont également proposer des interventions dans les collèges et lycées de l’académie et renforcer les partenariats avec les autres associations en interU au sein de la Communauté Université Grenoble Alpes.

 

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 14 juin 2016

Univ. Grenoble Alpes