Aller au menu Aller au contenu
Innover pour un avenir durable

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Innover pour un avenir durable
Innover pour un avenir durable

> L'Institut > Actualités

Grenoble INP au sein de l'IRT

Le projet grenoblois d'Institut de Recherche Technologique NanoElectronique compte parmi les 6 IRT retenus dans le cadre de la politique des investissements d'avenir (Grand Emprunt). Cette décision va permettre à l'écosystème grenoblois, leader européen des hautes technologies avec Minatec depuis 2005, d'accélérer la réalisation du prochain objectif qu'il s'est donné : figurer parmi les 3 grands écosystèmes mondiaux pour les micro-nanotechnologies.

Une alliance performante des acteurs

Logo - Investissement d'avenirCe projet d'IRT Nanoélectronique a été retenu par le gouvernementsuite à l'audition du 14 avril 2011 devant le jury international pour laquelle Laurent Mallier (CEA Leti), Loic Liétar (ST), Paul Jacquet (Grenoble INP), Stéphane Siebert (CEA) et Stéphane Renard (Tronics) ont présenté le projet. Ces mêmes personnes étaient à Paris le 9 mai 2011 pour l'annonce des résultats des IRT par Christine Lagarde, Ministre de l'économie, des finances et de l'industrie et la Ministre Valérie Pécresse en présence d'Eric Besson, Ministre chargé de l'industrie, de l'énergie et de l'économie numérique, de René Ricol, commissaire général à l'investissement et de Christian Streiff, président du Jury. Ce projet a été porté conjointement par le pôle de compétitivité mondial Minalogic, l'institut de recherche CEA-Leti et le fabricant de semi-conducteurs STMicroelectronics, avec la forte contribution de Grenoble INP, Grenoble Ecole de Management, l'Université Joseph Fourier et du CNRS, ainsi que le soutien de l'ensemble des acteurs locaux et régionaux (Région Rhône Alpes, le Conseil général de lsère, la Ville de Grenoble, la METRO, SMTC) aux cotés de l'engagement d'industriels majeurs : Alcatel, Biomerieux, Bouygues, Ineo GDF Suez, Mentor Graphics, Presto, Schneider Electric, Soitec, Thalès et Tronics.

L'IRT NanoElectronique représente un investissement total de 460 millions d'euros sur 10 ans, financé à hauteur de 50% par le secteur privé. Il comporte 3 programmes majeurs : le « Core Technology Program » (310M€), le programme de valorisation (70M€) et le programme de formation (50M€). Sa labellisation marque une nouvelle avancée dans la coopération « public - privé » en créant un modèle d'innovation complet.

Grenoble INP au cœur de l'IRT

Par ses écoles d'ingénieurs, sa recherche partenariale et avec ses relations industrielles, Grenoble INP s'est investi depuis de longues années dans le secteur des micro nanotechnologies. Il en a fait d'ailleurs un axe majeur de ses activités en positionnant ce secteur comme un des cinq enjeux de son projet de développement 2011 - 2015.

Grenoble INP s'est investi dans ce projet dés la parution du rapport du grand emprunt en décembre 2009. Il est porteur du volet formation technologique.

En initiant Minatec, pôle d'innovation en micro et nanotechnologies, avec le CEA Grenoble (et avec le soutien de l'État et l'ensemble des collectivités territoriales), Grenoble INP a contribué à la possibilité d'accueillir un projet tel que l'IRT.

Co-fondateur de Minatec, premier pôle européen micro nanotechnologies, Grenoble INP a installé dans ce centre d'excellence :
  • l'école d'ingénieurs Grenoble INP - Phelma
  • le centre interuniversitaire de microélectronique (CIME),
  • l'Institut de Microélectronique, Electromagnétisme et Photonique (IMEP) et le Laboratoire des Matériaux et du Génie Physique (LMGP)
Membre de la gouvernance de Minalogic, Grenoble INP a œuvré dès la conception à la mise en place du pôle Minalogic labellisé en 2005 pôle de compétitivité mondial. Dés la création du pôle mondial de compétitivité Minalogic, Grenoble INP s'est fortement impliqué sur le plan stratégique notamment en intégrant le conseil d'administration  composé de six membres, dont, au titre du collège "Industriels", Loïc Liétar de ST Microelectronics, Pascal Brosset de Schneider Electric, et Stéphane Renard de Tronic Microsystèmes, Jean Therme du CEA et Paul Jacquet Administrateur général du groupe Grenoble INP, au titre du collège "Recherche et Enseignement Supérieur", et Erwann Binet du Conseil général de l'Isère, au titre du collège "Collectivités territoriales".

Tous les ingrédients étaient réunis pour que Grenoble INP soit un membre de la gouvernance de l'IRT et un pilote au titre du Collège « Recherche et Enseignement Supérieur ».

mise à jour le 8 novembre 2011

Univ. Grenoble Alpes