Aller au menu Aller au contenu
Innover pour un avenir durable

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Innover pour un avenir durable
Innover pour un avenir durable

> L'Institut > Actualités

Alexandre Artaud représentera l’Université Grenoble Alpes lors de la finale nationale du concours MT180

Publié le 20 mai 2015
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In
3 juin 2015

L’auditorium du musée de Grenoble était comble ce lundi 27 avril 2015 pour la finale grenobloise du concours international MT180. Ils étaient nombreux, étudiants, doctorants, chercheurs, amis ou simples curieux, à venir écouter et soutenir les seize finalistes encore en lice. Au terme d’une soirée gaiement animée, c’est Alexandre Artaud (ED Physique), doctorant au sein de l'Institut Néel et du Laboratoire de Transport Electronique Quantique et Supraconductivité qui a conquis le jury et le public. Il représentera l’Université Grenoble Alpes lors de la finale nationale à Nancy le 3 juin prochain.

Un candidat talentueux qui a conquis le jury et le public


L’auditorium du musée de Grenoble était comble ce lundi 27 avril 2015 pour la finale grenobloise du concours international MT180. Ils étaient nombreux, étudiants, doctorants, chercheurs, amis ou simples curieux, à venir écouter et soutenir les seize finalistes encore en lice. Au terme d’une soirée gaiement animée, c’est Alexandre Artaud (ED Physique), doctorant au sein de l'Institut Néel et du Laboratoire de Transport Electronique Quantique et Supraconductivité qui a conquis le jury et le public. Il représentera l’Université Grenoble Alpes lors de la finale nationale à Nancy le 3 juin prochain.

Cinquante-trois doctorants s’étaient lancés dans l’aventure du concours international « Ma Thèse en 180 secondes » et seize ont été présélectionnés pour participer à la finale académique qui a eu lieu en public le 27 avril 2015.

Issus de huit des quatorze écoles doctorales de l’Université Grenoble Alpes, ils se sont succédé sur la scène de l’auditorium du musée de Grenoble pour présenter leurs thèses en trois petites minutes, devant un public plus ou moins profane. Du rock psychédélique à la recherche d’exoplanètes, du cross-docking à l’extermination des moustiques, ils ont donné un aperçu insolite de l’étendue des thématiques et de l’excellence de la recherche à l’Université Grenoble Alpes.

Coachés par le collège doctoral pendant quelques semaines pour préparer leurs prestations, les doctorants ont fait le show, profitant pleinement d’une occasion unique de pouvoir présenter leur thèse en citant Homer Simpson ou en parlant d’amour ! Pour le plus grand plaisir du public, ils ont vulgarisé leurs travaux de recherche en utilisant humour et autodérision, métaphores surprenantes et comparaisons incongrues. Mais aussi drôles qu’étaient leurs présentations, le contenu scientifique était bien là. Une autre preuve que, comme l’a conclu la dernière candidate Julie Brault : “en recherche, rien n’est impossible !”.

C’est finalement Alexandre Artaud (ED Physique) que le jury et le public ont désigné comme le grand gagnant de la soirée. Sa thèse intitulée « Spectroscopie tunnel à très basse température de graphène sur rhénium  supraconducteur », il l’a rebaptisée plus tendrement : “Electron, quelle voie veux-tu suivre ?”.
 

La prestation d'Alexandre

Il suffit de regarder sa prestation pour se rendre compte qu’Alexandre sera un candidat redoutable lors de la finale nationale le 3 juin 2015 à Nancy.
 
Contacts :

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In

mise à jour le 27 mai 2015

Univ. Grenoble Alpes