Aller au menu Aller au contenu
Grenoble INP
Acteur d'une dynamique territoriale

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Technology
Acteur d'une dynamique territoriale

GreEn-ER, le pôle d’innovation sur l’énergie et la gestion des ressources naturelles

GreEn-ER est porté par l’Université de Grenoble dans le cadre de l’Opération Campus de rénovation des universités et piloté par Grenoble INP accompagné par le CEA. Ce projet vise à regrouper dans un même lieu les acteurs de la formation et de la recherche dans le domaine des énergies renouvelables. Il est devenu un pôle d'innovation de dimension mondiale dans son domaine. C’est également le premier PPP (partenariat public privé) signé en France dans le cadre de l'Opération Campus de rénovation des universités.

GreEn-ER ambitionne de regrouper dans un même lieu les acteurs de la formation et de la recherche autour des nouvelles technologies de l'énergie. Le site intègrera l'école d'ingénieurs Grenoble INP - Ense3 (Energie, Eau et Environnement), des formations licence et master de l'Université Joseph Fourier, un laboratoire, le G2Elab et des plateformes formation/recherche (PREDIS et MEE).


GreEn-Er, perspectice vue nord-est, crédit Groupe6


 

Objectifs

  • Relever les défis énergétiques majeurs
  • Construire un site universitaire visible et attractif
  • Favoriser la mobilité douce dans le cadre de la démarche Ecocité

Les acteurs

  • Grenoble INP est porteur du projet GreEn-ER, l’Université Joseph Fourier et le CROUS en sont partenaires
  • les organismes de recherche et formation (CEA, CNRS, INRIA, IRSTEA, CHU et GEM), en partenariat avec l'INSERM et le CSTB
  • en lien avec les pôles de compétitivité et la CCI
  • avec le soutien des différentes collectivités territoriales
  • EIFFAGE assure le financement, la construction. EIFFAGE s’est associé au cabinet d’architecture grenoblois Groupe-6 et aux bureaux d’études Jacobs et Iosis.

Les dates importantes

  • Démarrage du programme en octobre 2009
  • Signature du contrat en juillet 2013
  • Pose de la première pierre en septembre 2013
  • Livraison pour juin 2015

Chiffres clés

  • 170 000 m² de locaux neufs et réhabilités
  • 400 millions d’euros pour le projet grenoblois
  • Bonus supplémentaires de 21 millions d’euros en décembre 2010 puis 11 millions d'euros en décembre 2011
  • Les collectivités territoriales soutiennent à hauteur d'environ 135 millions d'euros.

Pour aller plus loin

GreEn-ER répondra aux défis de la production d'énergies renouvelables mais aussi du stockage, de la maîtrise et de l'efficacité énergétique. L'originalité de GreEn-ER est d'avoir conçu un bâtiment vitrine des meilleures technologies en matière d'efficacité énergétique. Il est le symbole des compétences scientifiques et techniques des ingénieurs et masters formés par Grenoble INP – Ense³ et par l’UJF, ainsi que des docteurs issus des laboratoires qui leur sont rattachés.

Le bâtiment a fait l’objet d’une attention extrême concernant son impact sur les ressources de la planète, en phase d’exploitation. Pour cela, la conception du bâtiment a été particulièrement étudiée, en éliminant les ponts thermiques et en travaillant l’étanchéité de l’enveloppe d’une part, et en maximisant l’éclairage naturel d’autre part tout en associant des systèmes de protection solaire motorisés. Mais c’est sans doute son système de chauffage et de rafraîchissement qui est le plus innovant. Basé sur la récupération de la chaleur fatale (chaleur perdue, par exemple, celle dégagée par les équipements informatiques et les groupes froids des cuisines), le bâtiment GreEn-ER est chauffé en hiver et rafraîchi en été par une boucle basse température mutualisée sur la presqu’île.

Au-delà des performances atteintes à sa livraison, le bâtiment est conçu comme un lieu d’expérimentation pour les étudiants et les chercheurs. Ils disposent en effet d’un périmètre particulier afin de : modifier les algorithmes de pilotage et les comparer aux algorithmes existants, modifier le matériel de production de chaud ou de froid, ajouter des sondes et des automatismes… Il s’agit d’un véritable laboratoire pour tester les technologies de demain afin de rendre toujours plus performants les bâtiments du futur. Ils pourront surveiller les consommations énergétiques et les ressources en eau de pluie et disposer d'un laboratoire pour tester les technologies de demain.

GreEn-ER veut également favoriser la mobilité douce dans le cadre de la démarche « Écocité Grenoble Presqu’ile ». Il offrira plus de 600 places de vélos pour quelques places de voitures seulement et mettra en avant la mobilité solaire, avec la couverture des parkings par des ombrières photovoltaïques.

Rédigé par Christopher Schmitt

mise à jour le 27 mars 2014

En savoir plus

Communauté Université Grenoble Alpes
×
Afin d'améliorer la qualité de ce site et le service rendu à l'utilisateur, nous utilisons des cookies de mesure d’audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à cette fin. Pour en savoir plus