Aller au menu Aller au contenu
Grenoble INP
Innover pour un avenir durable

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Technology
Innover pour un avenir durable

Frédéric Maillard, du LEPMI : un jeune chercheur doublement primé

Publié le 23 novembre 2016
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Distinction / prix

Frédéric Maillard, chargé de recherche au CNRS au Laboratoire d’Electrochimie et de Physico-chimie des Matériaux et des Interfaces (LEPMI), a reçu consécutivement le prix du Jeune chercheur en Electrochimie de la Section Régionale France de la Société Internationale d’Electrochimie et le prix du Jeune Chercheur en Catalyse de la Société Française de Chimie. Ces prix récompensent ses travaux en électrocatalyse, une discipline à la frontière de l’électrochimie et de la catalyse hétérogène.

F-Maillard.jpg

F-Maillard.jpg

L'électrocatalyse, ou accélération de la cinétique d’une réaction électrochimique par un matériau d’électrode, est une discipline à l’interface de l’électrochimie et de la catalyse. En pleine évolution depuis une dizaine d’années notamment grâce au développement des méthodes ab initio et à l’apport des techniques Synchrotron, elle a permis le développement et l’amélioration des systèmes de stockage et de conversion électrochimique de l’énergie (piles à combustible à membrane échangeuse de protons, piles alcalines, accumulateurs Li-air).

C’est un domaine dans lequel l’équipe Electrochimie Interfaciale et Procédés (EIP) du LEPMI excelle depuis une dizaine d’années. Les objectifs scientifiques d’EIP concernent le développement de connaissances fondamentales visant à relier la structure physique et chimique d’une électrode et son activité électrocatalytique. Dans ce but, les membres de la thématique Electrocatalyse (Laetitia Dubau, Frédéric Maillard, Eric Sibert et Marian Chatenet) couplent in situ ou ex situ de multiples techniques physicochimiques à l’électrochimie (spectroscopies infra-rouge (FTIR) et Raman, spectroscopie d’absorption et de diffusion des rayons X (XAS et WAXS), diffraction des rayons X (DRX), spectrométrie de masse (DEMS) en ligne, spectroscopie de photoélectrons X et microscopies électroniques (MEB, MET-EELS), y compris en localisation identique (i.e. observation des mêmes objets avant et après électrochimie).

Frédéric Maillard est responsable de la thématique Electrocatalyse au sein de l’équipe EIP depuis le 1er janvier 2014. Il a réalisé ses études à l’Université Paul Sabatier de Toulouse, obtenu son doctorat à l’Université de Poitiers et effectué deux ans de post-doctorat à l’Université Technique de Munich. Il est co-auteur de 76 articles dans des revues à comité de lecture, 7 chapitres dans des ouvrages scientifiques, 13 actes étendus de congrès internationaux et 2 brevets. Editeur associé d’Electrocatalysis (Springer), il est fortement impliqué dans l’organisation de manifestations scientifiques et enseigne l’électrochimie et la chimie analytique à l’école d’ingénieur Grenoble INP - Phelma.

Félicitations !

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Rédigé par Marie Glorion

mise à jour le 24 novembre 2016

Communauté Université Grenoble Alpes
×
Afin d'améliorer la qualité de ce site et le service rendu à l'utilisateur, nous utilisons des cookies de mesure d’audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à cette fin. Pour en savoir plus