Aller au menu Aller au contenu
Innover pour un avenir durable
Grenoble INP Institut d'ingénierie et de management

Grenoble Institute of Engineering and Management
Innover pour un avenir durable
Innover pour un avenir durable

> L'Institut > Actualités > Coronavirus > Témoignage de confinés

Zoé, étudiante à Grenoble INP – Ense³ : « nos cours sont très bien retransmis en ligne »

Publié le 23 avril 2020
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In

Confinés depuis le 17 mars dernier, les étudiants et personnels de Grenoble INP poursuivent leurs activités à distance. Zoé, élève en 2e année à Grenoble INP – Ense³, partage avec nous son expérience après les 2 premières semaines de confinement.

Zoé

Zoé

Bonjour, peux-tu nous dire comment tu t'organises face à cette situation ?


« Je suis en confinement en colocation avec 5 autres camarades de mon école. Elles m'ont accueillie car je vis habituellement seule dans un appartement à Grenoble et qu'elles ont un appartement assez spacieux. C'est beaucoup plus agréable d'être à plusieurs pendant ces semaines de confinement car on trouve des activités à faire, des jeux de sociétés, des moments de détentes toutes ensembles avec des activités manuelles, on se motive aussi à faire du sport régulièrement. Et on peut suivre les cours ensemble. »


Et au niveau des études ?


« Notre emploi du temps n'a pas beaucoup changé au final, à part durant la première semaine de confinement où l’école a laissé cette semaine aux enseignants pour qu'ils puissent s'adapter. Ce qui a été très utile car nos cours sont très bien retransmis en ligne. Tous nos cours magistraux sont soit assurés en video-conférence, soit un travail personnel est demandé, c'est à dire que c'est à nous de travailler sur les cours. Nos travaux dirigés sont assurés par les enseignants via des plateformes de chat (comme Discord ou Zoom). Il y a juste nos travaux pratiques et bureaux d'études qui sont plus difficiles à faire à distance. »


Et si cela devait se poursuivre ?*


« Je ne pense pas qu'envisager un prolongement des cours à distance serait la meilleure solution car il y a beaucoup de cours pratiques que nous ne pouvons pas faire chez nous, ainsi que tous nos projets. Je devais par exemple réaliser un bio-méthaniseur pour un projet. Mais avec le confinement nous ne pouvons plus accéder aux outils mis en libre-service par l'école, ainsi qu'à l'achat de matériels. »
 

Aidez les personnels soignants. Restez chez vous !


*Cet entretien a été réalisé avant le 13 avril
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In

mise à jour le 13 mai 2020

Université Grenoble Alpes