Aller au menu Aller au contenu
Innover pour un avenir durable

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Innover pour un avenir durable
Innover pour un avenir durable

> L'Institut > Actualités > Nos élèves ont du talent

La Fanfarn’aque : un 1er album 100% étudiant

Publié le 13 mai 2020
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In

La fanfare des élèves de Grenoble INP, la Fanfarn’aque, a sorti en ce début d’année 2020 son 1er album « Bouge ton popotin ! » enregistré dans un studio grenoblois.

fanfare grenoble inp

fanfare grenoble inp

Un projet soutenu par la Fondation Grenoble INP, le Grand Cercle et l’établissement


Le projet avait été lancé l’année dernière par les membres de la 11e équipe de l’association mélomane de Grenoble INP. Soutenue par la Fondation Grenoble INP, la trentaine de musiciens a pu enregistrer cet automne son 1er opus avec 12 pistes « dont 2 bonus et une a capella » pour inviter à danser sur des rythmes endiablés. Pour financer ce disque, l’association a également perçu des subventions du Grand Cercle et de l’établissement.


Une collaboration inter-associations de Grenoble INP


« L’idée c’est aussi d’avoir un objet physique que l’on puisse emporter chez soi. » -confie Antoine Klein, élève à Grenoble INP - Phelma et responsable communication de l’association. « C’est un projet principalement étudiant : le studio est le même que celui où le groupe Parallaxe, es élèves de Grenoble INP – Phelma, a enregistré leur 1er album  et c’est un étudiant en statut artiste de haut niveau de Grenoble INP – Ense³ qui réalisé le mixage et le mastering de l’album. »
Le CD est accompagné d’un livret réalisé par un membre de Virtu’Oz, l’association de création artistique de Grenoble INP. « La seule chose qui n’ait pas été réalisée par des élèves, c’est l’impression du CD lui-même ! »


Un album minutieusement préparé

 

L’enregistrement a été réalisé en une seule fois sur un week-end, autant dire que la place était limitée dans le studio avec la trentaine de musiciens ! Nos fanfarons avaient donc répété inlassablement en amont pour le choix des morceaux dans une salle gracieusement mise à disposition par Grenoble INP – Pagora.
Le but de l’album n’est pas tant de récolter des fonds que de faire connaitre la Fanfar’naque dans le milieu grenoblois et même un peu au-delà…


Consulter leur page Facebook

 
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In

mise à jour le 29 mai 2020

Université Grenoble Alpes