Aller au menu Aller au contenu
Innover pour un avenir durable
Grenoble INP Institut d'ingénierie et de management

Grenoble Institute of Engineering and Management
Innover pour un avenir durable
Innover pour un avenir durable

> L'Institut > Actualités > Nos élèves ont du talent

Clérye Figarella, primée par la Fondation de France

Publié le 15 janvier 2021
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In

Clérye, étudiante en 1re année en filière par alternance Génie électrique et énergétique à Grenoble INP – Ense3, UGA a été récompensée par le prix « Déclic jeunes » 2020 de la Fondation de France.

Clérye Figarella

Clérye Figarella

Il s’agit de la plus jeune des 15 lauréats de ce tremplin destiné à aider les projets innovants qui répondent à des problématiques de société. Piochée au cœur de son quotidien familial, l’idée de Clérye est celle d’un poulailler autonome et connecté pour soulager les tâches quotidiennes des propriétaires, ce qui est le cas de sa grand-mère.

L’élevage de poules est toujours très répandu, en zone rurale bien sûr, mais aussi urbaine. Le projet de Clérye vise à favoriser sa pratique et  permettre à chacun d’avoir des œufs frais, bio, de réduire ses déchets.

Son projet est d’automatiser l’ensemble des fonctions du poulailler. Bien sûr l’ouverture et la fermeture, mais également l’apport en eau et en nourriture et donc la gestion en énergie.
Ce n’est pas un gadget ! explique Clérye, car l’ensemble doit être robuste. Je remercie la Fondation de France qui m’a donné une bourse qui me permet de lancer le prototype.
Mon ancien lycée a une section menuiserie et je leur ai confié cette partie. Pour ma part, je m’occupe avec un ami de la partie automatique et programmation.


Et il y a de la matière. La partie alimentation et stockage électrique est en cours de dimensionnement. Un moteur doit être activé pour la porte et il faudra ensuite relier un microcontrôleur communiquant en bluetooth ainsi que des actionneurs. Le fonctionnement imaginé par Clérye implique l’utilisation de plusieurs capteurs photoélectriques, de température et d’humidité.
La dimension numérique n’est pas oubliée puisqu’elle imagine une interface tactile homme-machine en local et une appli smartphone pour le contrôle à distance !

Bien sûr la période n’est pas vraiment idéale, je me concentre aussi sur mes études et mon alternance au CEA, plus précisément à l’INES au Bourget du lac, où je travaille sur les réseaux électriques intelligents. Mais je suis bien déterminée à continuer ce projet.

Félicitations à Clérye !

La liste des lauréats de « Déclics jeunes » 2020

L’appel à projets 2021
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In

mise à jour le 25 janvier 2021

Université Grenoble Alpes