Aller au menu Aller au contenu
Une excellence accessible à tous

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Une excellence accessible à tous
Une excellence accessible à tous

> Formation

Ingénieurs et artistes, un bel avenir !

Mis à jour le 7 juin 2011
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In

Artiste ou ingénieur ? Pour ceux qui veulent être les deux à la fois, c’est possible avec le statut Art-Etudes. Comme chaque année, le concert Musisciences a donné la "parole" à ces étudiants qui ont offert deux heures de bonheur en son et lumière à leur public. Portraits.

Musisciences 2011Cao Tri Do relooke Musisciences Cao Tri Do, élève-ingénieur en deuxième année à Grenoble INP - Ense3, est pour le moins... actif ! A 22 ans, le futur ingénieur a pris en charge l'organisation du concert Musisciences il y a deux ans, et lui a donné un nouveau visage. Pour lui, ce concert annuel est une formidable occasion pour la trentaine d'étudiants « Art-Etude » des écoles de mettre leurs talents de musiciens en commun, et, idée originale, d'associer les danseuses, également étudiantes en Art-Etudes, aux instrumentistes. Cette année, plusieurs morceaux ont ainsi été illustrés de pas de danse classique et moderne, pour le plus grand bonheur des spectateurs. Cao Tri Do, qui pratique la guitare depuis l'âge de six ans, est un passionné. Aujourd'hui, entre ses cours au conservatoire de Grenoble, les cours particuliers qu'il donne, les répétitions et concerts avec les orchestres et groupes qu'il a le plus souvent crées, et les animations en maison de retraite et à l'hôpital, il passe environ 20 heures par semaine avec son instrument. S'il ne bénéficiait pas du statut Art-Etudes depuis qu'il est entré à la Prépa des INP il y a cinq ans, il n'aurait jamais pu mener de front ses études et sa passion. Passion qu'il envisage d'intégrer à sa vie professionnelle, en suivant dès l'année prochaine une formation en musicologie en complément de son semestre d'échange en tant qu'élève-ingénieur automaticien, et en réalisant un stage dans une entreprise travaillant sur l'acoustique des bâtiments. Musisciences 2011Dustin Boutboul, « Sans musique, la vie serait triste. » Pour Dustin Boutboul, pianiste en deuxième année à Grenoble INP - Phelma, il n'a jamais été question de choisir entre la science et le piano qu'il pratique depuis l'âge de 7 ans. Bénéficiant du statut Art-Etudes depuis cette année, il trouve le temps de répéter deux à trois fois par semaine sur le piano à queue de l'établissement. Et dès qu'il en a l'occasion, il participe à des concerts, comme cela a été le cas pour Musisciences, durant lequel il a régalé le public avec la première balade de Chopin. « Je n'arrêterai jamais de jouer, c'est un des grands plaisirs de ma vie. Sans musique, la vie serait triste ! » A la fin de l'année, il participera au concert Midi Minatec destiné à faire la promotion de ce statut Art-Etudes qui gagne à être connu de tous les futurs ingénieurs et musiciens. Adrien Riondet, né avec un cor dans les mains Adrien Riondet a su lire les notes avant même de savoir lire les lettres. A sept ans, il se mettait au cor. Avec son père tubiste, sa sœur corniste comme lui et son frère cornettiste, il intègre très vite l'harmonie de son village de Savoie et en gravit tous les échelons jusqu'au rang d'honneur. Après ses classes prépas, il intègre Grenoble INP -Phelma et découvre le statut Art-Etudes en deuxième année. Il n'a, de toute sa scolarité, jamais laissé la musique de côté. Comme si le cor ne lui suffisait pas, il s'est également mis au tuba pour jouer dans une fanfare de rue et goûter une ambiance différente de celle de l'harmonie, mais aussi pris des cours particuliers de violoncelle.Ce musicien amateur joue dans diverses formations : orchestre universitaire des campus, orchestre symphonique universitaire, orchestre du conservatoire... En avant la musique !
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In

mise à jour le 7 juin 2011

Université Grenoble Alpes