Aller au menu Aller au contenu
Donner vie aux connaissances scientifiques

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Technology
Donner vie aux connaissances scientifiques

> Recherche > Stratégie

Thierry Duffar, directeur scientifique « Énergie et matériaux » à Grenoble INP

Comment se positionnent les recherches menées dans ce domaine dans les laboratoires co-pilotés par Grenoble INP dans le contexte de l’IDEX grenoblois ?
« La science des matériaux est une discipline essentiellement technologique. A ce titre, il est naturel que Grenoble INP, qui est co-tutelle ou partenaire de tous les laboratoires concernés au sein du site Grenoble Alpes, soit en position de leadership sur cette discipline. La thématique de l’énergie est plus large, car elle présente des facettes très variées, en particulier sociétales, économiques, géographiques… Il n’en reste pas moins que la partie technologique occupe aussi une part prépondérante au sein de Grenoble INP.
En particulier l’Institut Carnot « Energie du futur » met l’accent sur les très fortes relations avec l’industrie, tant dans le domaine de l’énergie que celui des matériaux. C’est le meilleur institut Carnot de France, souvent cité en exemple, et une vraie force pour l’IDEX. »

Comment voyez-vous votre mission de directeur scientifique dans ce contexte ?
« Je suis satisfait que le VP recherche ait souhaité s’entourer de directeurs scientifiques. Cela permet à l’établissement d’avoir une vision très fine, de proximité, des recherches menées et des projets importants dans chacune des directions. Dans le domaine de l’énergie et des matériaux, une partie importante de mon activité concerne la plateforme de caractérisation CMTC. La thématique qui est en forte progression concerne les « Matériaux architecturés » avec le Labex CEMAM et le projet ambitieux ECOMARCH. Ce projet ambitionne de renforcer les liens entre toutes les équipes concernées et est adossé à la construction d’un bâtiment dédié sur le campus. Un projet CDP, MESO, qui est en issu a ainsi pu être proposé à l’IdEx.
A l’avenir, je souhaite être plus étroitement impliqué, au nom de Grenoble INP, dans les structures de la COMUE qui réfléchissent sur ces thématiques, mais ce n’est pas encore le cas. »

Quels objectifs vous êtes-vous fixés, et quelles actions avez-vous mises en place pour les atteindre ?
« J’ai souhaité être le plus proche possible de mes collègues chercheurs et enseignants-chercheurs œuvrant dans mon domaine. Ainsi, j’ai organisé des rencontres avec eux au sein de chacun des laboratoires, pour présenter ma mission et leur faire savoir que je suis à leur disposition pour ce qui concerne leur recherche : appels d’offres divers, administration, mais aussi leurs carrières. Du côté des laboratoires, je suis en contact régulier avec les directeurs et avec les responsables des groupes de recherche pour faciliter les relations avec l’établissement.
Par ailleurs, j’ai souhaité m’impliquer dans le suivi et la mise en place d’actions concernant les classements internationaux, qui impactent de plus en plus les politiques des pouvoirs publics et donc la politique interne de l’établissement et du site Grenoble Alpes au niveau de l’IdEx. Je suis naturellement fier que ce soit dans le domaine des matériaux que Grenoble INP obtienne les meilleures positions. »


Parcours

Thierry Duffar obtient un diplôme d’ingénieur chimiste de l’institut de Chimie industrielle de Lyon (aujourd’hui CPE Lyon) en 1978. Il réalise ensuite un master à l’INPG-ENSEEG et une thèse INPG intégralement en milieu industriel, avant d’être recruté au CEA de Grenoble, de 1983 à 2000. Son HDR en poche, il candidate à un poste de Professeur en matériaux à l’ENSEEG/laboratoire EPM, poste qu’il occupe depuis, en ayant connu les transformations INPG/Grenoble INP, ENSEEG/Phelma et EPM/SIMaP. Sa recherche concerne les procédés de croissance industrielle de cristaux pour l’électronique, l’optique, les capteurs. A ce titre, il a collaboré avec tous les industriels français du domaine. Pour l’anecdote : depuis sa plus tendre enfance, il collectionne les cristaux ramassés lors de nombreuses sorties dédiées à cette activité dans ses Pyrénées natales.
Laboratoires :
LEPMI
, LMGP, LPSC, SIMaP

Labex :
CEMAM

Plate-forme : CMTC

Contact

Thierry Duffar - Tél. 04 76 82 52 13

Dossier

Inventer les matériaux du futur à Grenoble INP

Le domaine des Matériaux et des Procédés constitue un axe stratégique à Grenoble depuis de nombreuses années. Selon les derniers classements internationaux, Grenoble INP est la première université française et parmi les meilleures au monde dans le secteur des matériaux. Cette excellence s’est également traduite par la sélection dans le cadre des Investissements d’Avenir de plusieurs projets, Institut Carnot ou Labex dans lesquels la recherche sur les matériaux joue un rôle primordial.[Lire le dossier complet]

La santé en ligne de mire

Le domaine des Matériaux et des Procédés constitue un axe stratégique à Grenoble depuis de nombreuses années. Selon les derniers classements internationaux, Grenoble INP est la première université française et parmi les meilleures au monde dans le secteur des matériaux. Cette excellence s’est également traduite par la sélection dans le cadre des Investissements d’Avenir de plusieurs projets, Institut Carnot ou Labex dans lesquels la recherche sur les matériaux joue un rôle primordial.[Lire le dossier complet]

Vers une chimie biosourcée

Changement climatique, épuisement inéluctable des ressources fossiles, envolée du prix du baril de pétrole… Le contexte est favorable à l’essor des produits biosourcés, partiellement ou totalement issus de la biomasse. Ces produits écologiques sont déjà présents sur de nombreux marchés. Grenoble INP - Pagora dispose de tous les atouts pour se positionner sur ce domaine.[Lire le dossier complet]

Rédigé par Helene Deschamps

mise à jour le 7 mars 2018

Direction Recherche Innovation Valorisation Europe

Chiffres clés

  • 38 laboratoires dont 12 internationaux
  • 2 000 publications scientifiques par an (rang A)
  • 7 plateformes technologiques ouvertes à la recherche, l'enseignement et aux entreprises
  • 1 280 chercheurs et enseignants-chercheurs
  • 670 personnels administratifs et techniques (en ETP)
  • 1 410 doctorants
Grenoble INP Institut d'ingénierie Univ. Grenoble Alpes