Aller au menu Aller au contenu
Donner vie aux connaissances scientifiques

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Donner vie aux connaissances scientifiques

> Recherche - Valo

Du soleil pour RoSi et SIMaP

Publié le 11 avril 2018
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

La Région Auvergne-Rhône-Alpes soutient la startup RoSi et le laboratoire SIMaP pour rendre la filière photovoltaïque plus vertueuse

RoSi SAS, jeune startup créée en novembre 2017 et le Laboratoire SIMaP (Science et Ingénierie des Matériaux et Procédés), unité mixte de recherche - Grenoble INP, CNRS et UGA - travaillent conjointement sur la récupération et la valorisation du déchet de silicium occasionné lors de la production de plaques de silicium intégrées dans les panneaux photovoltaïques. Cette collaboration a lieu sous l’égide conjointe de Linksium, Société d’Accélération et de Transfert de Technologies et de Grenoble INP, dans le cadre d’un double programme de maturation et d’incubation de start-up.

Au plan économique, l’enjeu de la récupération des 230 000 tonnes de ces déchets de silicium, aujourd’hui perdus, s’élève à 3 milliards de dollars par an.

Au plan environnemental, c’est 40 % de la matière initiale de silicium qui se transforme en déchet. La généralisation du procédé développé par RoSi et le laboratoire SIMaP doit permettre à la filière de fabrication des panneaux photovoltaïques d’entrer dans l’ère de l’économie circulaire et de réduire de plusieurs millions de tonnes par an les émissions de dioxyde de carbone à l’échelle internationale, contribuant ainsi à la lutte contre le changement climatique.

RoSi et le SIMaP ont obtenu fin mars le soutien du Fonds Régional Innovation (FRI) de la région Auvergne-Rhône-Alpes pour la mise en œuvre de projets de transfert de technologie, ainsi que des projets d’entreprises menés en partenariat avec des laboratoires de recherche.

Sélectionné notamment pour son caractère hautement innovant en rupture avec l’état de l’art, pour son potentiel en termes de retombées économiques et pour son ambition, le projet proposé par RoSi et le SIMaP, jugé "très prometteur", pourra bénéficier d’une aide publique de la région Auvergne-Rhône-Alpes d’un montant maximal de 136 000 €.

Le projet a notamment pour objectif d’industrialiser son prototype pour répondre aux besoins du marché en termes de capacité et de rendement.  
 



RoSi SAS

La startup Grenobloise offre une solution inédite complète pour recycler le « kerf », un déchet issu de la production des wafers solaires. RoSi valorise ainsi le silicium de haute qualité contenu dans le kerf en le réinjectant dans sa filière de production photovoltaïque (PV) d’origine. Ce faisant, RoSi contribue à l’économie circulaire de la filière PV.

Présidente de RoSi : Yun Luo
contact@rosi-solar.com
http://rosi-solar.com/technology/


SIMaP

Le Laboratoire de Science et Ingénierie des Matériaux et Procédés, créé en 2007, est issu de la fusion de 3 unités de Recherche du CNRS, de Grenoble INP et de l'UGA. Le Laboratoire SIMaP compte environ 200 personnes. Ses axes de recherche privilégiés concernent le développement de procédés, la relation microstructure-architectures propriétés et la durabilité des matériaux.

Porteur du projet RoSi au SIMaP : Guy Chichignoud, chargé de recherche CNRS
guy.chichignoud@simap.grenoble-inp.fr
http://simap.grenoble-inp.fr/ 


Linksium

Linksium est la Société d’Accélération de Transfert de Technologie du sillon alpin. Elle favorise la maturation technico-économique d’innovations au sein des laboratoires de l’académie de Grenoble et la création de start-up portées par des entrepreneurs issus de la recherche publique et/ou du monde économique.
A destination des entrepreneurs, Linksium propose un accompagnement dès l’anté-création pour favoriser l’émergence de start-up à fort potentiel. Via Linksium, ces start-up bénéficient d’un transfert de technologies issues de la recherche académique. Ces technologies sont très souvent des technologies de rupture qui vont conférer à la start-up une avance technologique et une capacité à différencier fortement leur offre.
Linksium accompagne des start-up dans tous les secteurs d’activité : santé, énergie, numérique, matériaux... Les technologies transférées sont issues de l’Université Grenoble Alpes, Grenoble INP, Université Savoie Mont Blanc, CNRS, CEA et INRIA. Depuis Avril 2015, ce sont ainsi 24 start-up qui ont déjà été créées.

Contact : Christine Vaca, directrice du Pôle Incubation
christine.vaca@linksium.fr
https://www.linksium.fr/



A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Rédigé par Laura Guillamet

mise à jour le 19 avril 2018

Grenoble INP Institut d'ingénierie Univ. Grenoble Alpes