Aller au menu Aller au contenu
Donner vie aux connaissances scientifiques

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Donner vie aux connaissances scientifiques

> Recherche - Valo

Cap sur l’Europe !

Mis à jour le 25 février 2013
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Augmenter substantiellement le nombre de projets européens dans lesquels Grenoble INP est impliqué, voici l’objectif ambitieux de la nouvelle équipe présidence, dont l’une des priorités est d’accroître la visibilité et le rayonnement l’établissement à l’international. Une cellule Europe a été mise en place spécialement pour encourager les initiatives et soutenir les scientifiques qui se lancent dans l’aventure.

Francis Ballestra, directeur de recherche au CNRSA l'heure actuelle, Grenoble INP est partenaire d'une trentaine de contrats du 7ème PCRD, en coordonne cinq et est également impliqué dans une vingtaine de contrats européens hors PCRD. « Or, compte tenu de sa taille, de sa capacité de recherche et d'innovation et de la qualité de ses composantes, une augmentation importante des activités européennes de l'établissement, en tant que partenaire ou coordinateur, est tout à fait envisageable, estime Francis Balestra, chargé de mission " politique européenne". C'est pourquoi, à la cellule Europe, nous ambitionnons d'encourager un maximum de chercheurs à se lancer dans de tels projets en diffusant les informations sur les appels d'offre le plus en amont possible, en ciblant les personnes concernées, et en les soutenant ensuite dans leurs démarches. » Le challenge est ambitieux. Car le montage de projets européens est souvent perçu comme une tâche ardue, et si l'on considère le faible taux de succès de l'opération (10 à 20%), il peut paraître hasardeux de s'aventurer dans un tel processus.  
Rayonnement international et attractivité pour les chercheurs
Les raisons de se lancer sont pourtant nombreuses. D'abord, la participation aux contrats européens est pour l'établissement une source de rayonnement international et d'attractivité pour les chercheurs, enseignants-chercheurs et étudiants sans équivalent. « Avec un nombre typique de 10 à 20 partenaires européens par projet, on mesure l'impact en terme de rayonnement à l'international d'une participation, et pas seulement en Europe, car le partenariat peut inclure des collaborations non-européennes. » En tant que participant, et plus encore en tant que coordinateur, les projets européens permettent de renforcer les collaborations scientifiques et industrielles de haut niveau, en augmentant également le nombre de publications communes. Ils sont également l'occasion d'établir des réseaux durables dont les retombées sont forcément positives sur la recherche et la formation en Europe, mais aussi proposer des « roadmaps » et participer aux réflexions sur les futurs programmes de travail de la Commission Européenne.  
Bénéficier de financements
Enfin, les contrats européens sont une manne financière non négligeable à l'heure où le déclin des financements nationaux inquiète les scientifiques. « Les dotations européennes permettent aux scientifiques de mener des activités qu'ils ne pourraient entreprendre entièrement sur fonds propres ou pour lesquelles ils ne disposeraient pas de financement national ou régional suffisant. » Durant la durée du projet, les salaires des chercheurs impliqués, notamment permanents, sont pris en charge par l'Europe, ce qui induit une flexibilité financière très intéressante pour les composantes de l'établissement. Pour relancer et aider les chercheurs, Grenoble INP a donc mis en place une Cellule Europe possédant toutes les compétences nécessaires pour la veille sur des sujets susceptibles de donner lieu à des projets européens, en étant particulièrement attentif aux nouveaux instruments mis en place par la CE, l'aide au montage et à la gestion des projets de recherche, formation et valorisation, avec pour les coordinateurs une aide au management, ainsi qu'un rôle de conseil à toutes les étapes des projets.

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Rédigé par Xavier Oster

mise à jour le 25 février 2013

Grenoble INP Institut d'ingénierie Univ. Grenoble Alpes