Aller au menu Aller au contenu
Donner vie aux connaissances scientifiques

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Donner vie aux connaissances scientifiques

> Recherche - Valo > Grenoble IN'Press

Interview de Millennium : "Il faut renouveler près de 50% des effectifs"

Spécialisée depuis l'origine dans l'ingénierie nucléaire, la société Millennium est aujourd'hui reconnue pour son expertise pointue dans le domaine de la maîtrise des risques. Nous avons interrogé Bruno LANCIA (Directeur de NUVIA France),  Eric LEJEUNE (Directeur de Millennium) et Valérie BUSO (Responsable Recrutement).


1/ Quels sont selon vous les enjeux industriels actuels et futurs dans le secteur nucléaire ?
Les enjeux du nucléaire sont multiples et différents en France et à l'international, avec un enjeu commun : la sûreté des installations.
Pour la France, selon une étude récente menée par le Comité Stratégique de la filière nucléaire, le secteur compte aujourd'hui 220 000 salariés, dont 125 000 emplois directs. La pyramide des âges (et notamment les départs prévus à la retraite) et la nécessité de maintenir les compétences dans ce domaine, impliquent un renouvellement de près de 50 % des effectifs.
Cette dynamique, mise en œuvre depuis déjà deux ans, va s'étendre jusqu'en 2017, et représente donc un flux d'embauches fortement significatif.
L'Industrie nucléaire est, et sera encore un secteur porteur pour les jeunes diplômés, sur des métiers très diversifiés.
A l'international, malgré l'accident de Fukushima, le nucléaire continue à se développer même si quelques pays ont décidé d'arrêter cette filière, essentiellement des pays d'Europe de l'ouest (Allemagne et Italie). A l'inverse, de nombreux pays continuent d'investir dans cette énergie comme la Chine, Russie, Inde, Turquie, Finlande, UK, ... et, plus intéressant à noter, de nombreux pays ont décidé de créer une filière nucléaire qui n'existait pas à ce jour telle que les Emirats Arabes Unis, la Jordanie, le Vietnam, la Pologne, ... Ce dynamisme nous montre bien que le nucléaire est un secteur d'avenir avec des exigences de sûreté très fortes qui en ont font une filière d'excellence.


2/ En tant que spécialiste reconnu pour son expertise pointue dans le domaine de la maîtrise des risques nucléaires, Millennium embauche des ingénieurs : de quelles formations sont-ils issus ?
Nous recrutons essentiellement des profils Bac+5, issus d'écoles d'Ingénieurs ou de Masters universitaires. La majeure partie de nos collaborateurs est issue de formations en génie atomique, physique et technologie des rayonnements, maîtrise des risques industriels ou sûreté nucléaire, mécanique...
Cette liste n'est pas exhaustive mais globalement, nous ciblons les cursus qui dispensent des enseignements en adéquation avec nos métiers : la conception, le démantèlement, les calculs nucléaires, la sûreté...
Au sein de Grenoble INP, l'école Phelma constitue par exemple un vivier remarquable de recrues potentielles pour nos activités en modélisation / calculs de criticité, neutronique, radioprotection, mesures nucléaires.
Dans les années à venir, nous souhaitons pérenniser et continuer à développer notre expertise dans les domaines en particulier de la sûreté et de la radioprotection.
Le vieillissement du parc nucléaire français nécessitera également bon nombre d'études relatives à l'extension de durée de vie des centrales, auxquelles nous participerons très certainement.

3/ Quels sont les opportunités de carrière dans votre société ?

Nos ingénieurs peuvent évoluer soit vers de l'expertise technique, soit vers du management de projet, en fonction de leurs aptitudes et de leurs souhaits d'orientation de carrière. La fonction de responsable technique implique à minima 8 à 10 ans d'expérience dans un domaine bien précis (ex : la sûreté, la criticité, la ventilation nucléaire, etc.).
En revanche, l'évolution vers une fonction de chef de projet peut être plus rapide, car cette fonction fait plus appel à des « compétences transverses » (gestion des coûts, des délais, des ressources, interface client, etc.) qu'une connaissance scientifique approfondie... Le collaborateur commencera par piloter des petits projets jusqu'à évoluer vers des projets aux enjeux financiers plus importants.
Au-delà de Millennium, nos collaborateurs peuvent aussi évoluer en mobilité interne dans le Groupe NUVIA, composé de six autres sociétés : Essor, IPRS, Mécatiss, Nuvia Travaux Spéciaux, Salvarem et Vraco.
Chacune de ces entités a développé au cours des années une compétence spécifique dans le Nucléaire (exploitation / maintenance, génie civil, démantèlement, etc.) qui nous permet de couvrir l'ensemble du cycle de vie des installations, et de proposer ainsi une offre globale à nos clients (principalement EDF, le CEA et AREVA).

Rédigé par Clotilde Waltz

mise à jour le 25 mars 2013

Grenoble INP Institut d'ingénierie Univ. Grenoble Alpes