Aller au menu Aller au contenu
Grenoble INP
Innover pour un avenir durable

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Technology
Innover pour un avenir durable

RESCIF, Réseau d'Excellence des Sciences de l'Ingénieur et de la Francophonie

Publié le 17 décembre 2010
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Communiqué

Apporter des réponses concrètes aux problèmes d’eau, de nutrition et d’énergie, des secteurs cruciaux, plus spécialement pour certains pays du Sud, soumis à des conditions climatiques et à des problèmes de sécurité alimentaire extrêmement difficiles. Tel est l’enjeu du réseau d’excellence des sciences de l’ingénieur et de la Francophonie (RESCIF), qui a été lancé le samedi 23 octobre 2010 au 13ème sommet de la Francophonie à Montreux.

 Créé sous l'égide de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), ce réseau d'excellence présente l'originalité de faire se côtoyer les meilleures universités technologiques de pays industrialisés et de pays émergents, toutes de langue française (voir encadré). Grenoble INP a des déjà partenariats forts avec ces établissements. Il développera des actions ciblées et croisées avec plusieurs d'entre eux. Les premiers projets estampillés RESCIF verront le jour dans l'année 2011. Trois axes ont été déterminés : les échanges d'étudiants autour de formations communes, la mise en place d'équipes de recherche et de laboratoires communs dans les pays émergents, le développement de partenariats avec des entreprises

Echanges à travers le monde

RESCIF, c'est qui ?
RESCIF réunit six universités technologiques francophones de pays développés :
l'Ecole Normale Supérieure de Lyon (France), l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL), Paristech (France), l'Ecole polytechnique de Montréal (Canada), l'Institut polytechnique de Grenoble (France) et l'Université catholique de Louvain (Belgique),

et six universités francophones de pays émergents parmi les plus reconnues sur la place scientifique mondiale :
l'Ecole Mohammadia d'ingénieurs de Rabat (Maroc), l'Ecole Nationale Supérieure Polytechnique de Yaoundé (Cameroun), l'Ecole supérieure polytechnique de Dakar (Sénégal), l'Institut international d'ingéniérie en Eau et Environnement 2IE d'Ouagadougou (Burkina Faso), l'Institut polytechnique d'Ho-Chi-Minh Ville (Vietnam) et l'Université St-Joseph de Beyrouth (Liban).
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Rédigé par Xavier Oster

mise à jour le 17 décembre 2010

Communauté Université Grenoble Alpes
×
Afin d'améliorer la qualité de ce site et le service rendu à l'utilisateur, nous utilisons des cookies de mesure d’audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à cette fin. Pour en savoir plus