Aller au menu Aller au contenu
Grenoble INP
Innover pour un avenir durable

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Technology
Innover pour un avenir durable

Le bien-être des personnes diminuées

Enfin, l’émergence des nouvelles technologies doit profiter au bien-être des personnes dépendantes. Le living lab « Senior living » d’Amiqual4Home entend mettre à profit les technologies numériques pour notamment faciliter leur maintien à domicile.

Déjà, l’ajout de technologies informatiques dans les habitations permet d’anticiper et de répondre aux besoins des occupants en essayant de gérer de manière optimale leur confort et leur sécurité. « Cela peut aller de la webcam de surveillance, au système de détection de mouvement reliée à un système d’alerte si nécessaire. »
Parallèlement, il est indispensable de prévoir une assistance facilitant la vie quotidienne et l'accès à l'ensemble des systèmes dits "domotiques" pour les personnes en perte d'autonomie, celles atteintes de handicaps moteurs ou fragilisées par des pathologies diverses. Une étude réalisée auprès d'un échantillon d'utilisateurs potentiels par Michel Vacher, chercheur CNRS au LIG et responsable du projet ANR Sweet-Home, montre que ces derniers souhaitent conserver leur autonomie et la pleine maîtrise de leur vie quotidienne. Il ne s’agit donc pas d’automatiser toutes les actions de base, mais de les rendre plus faciles et d'éviter que l'utilisateur ne soit conduit à faire des gestes qui pourraient l’entraîner vers une situation de risque (chute, notamment). « Pas question, par exemple, que la cafetière soit mise en route à heure fixe, explique Michel Vacher. Les interfaces tactiles usuelles devront plutôt être complétées par des interfaces plus accessibles, ne sollicitant ni la vue, ni le mouvement, grâce notamment à un système réactif à la parole ; elles trouveront également leur utilité lorsque, même momentanément, la personne peut difficilement se déplacer. »
Grenoble INP participe à d’autres projets sur le même thème, tel le projet ANR CIRDO, dont l’objectif est d'étudier la reconnaissance de la voix âgée pour la détection des appels de détresse.

Reste ensuite à concrétiser tous ces objets et services. Dans cette perspective, un hôtel à projets sera mis en place en partenariat avec la pépinière d’Inovallée, pour faire naître les sociétés qui commercialiseront les concepts les plus prometteurs issus de ces travaux.
Une collaboration avec INPG Entreprise SA a également été envisagée. L’idée est de mettre en place un système de vente de prototypes sur internet, et de ne financer leur fabrication qu’à partir d’un certain nombre de commandes. D’autres acteurs tels Grain, Gravit, Pétale et la toute nouvelle SATT sont également impliqués.



Rédigé par Clotilde Waltz

mise à jour le 9 décembre 2013

Communauté Université Grenoble Alpes
×
Afin d'améliorer la qualité de ce site et le service rendu à l'utilisateur, nous utilisons des cookies de mesure d’audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à cette fin. Pour en savoir plus