Aller au menu Aller au contenu
Donner vie aux connaissances scientifiques

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Donner vie aux connaissances scientifiques
Donner vie aux connaissances scientifiques

> Recherche et valorisation > Dans nos labos > Grenoble IN'Press

Trust : la 8ème chaire d’excellence industrielle de la Fondation Grenoble INP

Publié le 16 novembre 2016
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Communiqué

Jeudi 10 novembre, à l’Esisar à Valence, plus de 80 invités ont assisté à l’inauguration de la Chaire Trust dédiée à la confiance dans les systèmes complexes. Cette chaire, portée par la Fondation Grenoble INP et un consortium d'industriels multi-métiers que sont GRDF, Ingenico, Innovista Sensors et SKF Aerospace, est adossée à Grenoble INP – Esisar et au laboratoire LCIS. Elle a pour objectif de développer de l'excellence, de consolider le projet pédagogique et de renforcer le transfert technologique du laboratoire vers l’industrie. Les travaux de la chaire seront dirigés par Laurent Pion, Security Tools Team Manager chez Ingenico Group, en mécénat de compétences à la Fondation partenariale Grenoble INP.

trust-vignette-actu.jpg

trust-vignette-actu.jpg

L’inauguration a débuté par le discours de Valérie Bonnardel, directrice de la Fondation partenariale Grenoble INP, qui a remercié l’ensemble des invités et précisé que chaque chaire est une nouvelle expérience pour la Fondation comme pour ses partenaires. Celle-ci est d’autant plus enthousiasmante qu’elle s’attelle à un sujet hautement d’actualité tout en faisant preuve d’innovation pédagogique, scientifique et organisationnelle.

Nadine Guillemot, directrice de Grenoble INP – Esisar, a ensuite pris la parole pour souligner le fait que « cette Chaire a la particularité d’être un projet formation-recherche-entreprises qui est une belle concrétisation de ce qui fait depuis 20 ans notre force, l’alliance entre l’Esisar, l’Apdisar et le LCIS ». Elle a également félicité et remercié l’équipe qui a construit le projet : « Gilles, qui a porté et défendu le projet auprès des entreprises, qui a fait le lien avec la recherche et la formation, Yves, David et Laurent, qui ont construit la démarche recherche et formation. »
 
Pour Michel Occello, directeur du laboratoire LCIS, « la chaire trust est un atout scientifique qui affirme notre visibilité et va nous permettre de développer notre recherche de l’excellence sur un thème fédérateur. Elle va permettre au LCIS de renforcer ses liens avec les industriels. Elle ne manquera pas de générer des projets et du transfert de technologie avec les industriels partenaires et, on l’espère, au-delà. »

Pour Brigitte Plateau, administratrice générale de Grenoble INP, « la coopération industrielle fait partie de l’ADN de Grenoble INP, depuis sa création. Cette coopération est le moteur du développement de notre offre pédagogique, en adéquation avec les besoins des entreprises. C’est aussi le moteur de notre de recherche et la partie visible en est le transfert de technologie entre les laboratoires et les entreprises ».

Les partenaires industriels ont ensuite poursuivi en présentant leurs enjeux :

Pour Alexandre Vialle, GRDF « En tant qu’expert énergie gaz, GRDF assume chaque jour ses missions de service public en acheminant de l’énergie gaz à 11 millions de clients. Nous devons garantir la sécurité des personnes et des biens ainsi que la qualité de notre infrastructure, et c’est pourquoi nous nous engageons aujourd’hui dans cette chaire dont la thématique est en parfaite adéquation avec nos objectifs. »

Eric Grenier, directeur du site valentinois et responsable de la R&D d’Ingenico Group, a mis l’accent sur l’innovation « le métier d’Ingenico est la sécurité des moyens de paiement, la mise à disposition de Laurent Pion au sein de la Chaire, un de nos experts reconnus sur le sujet, doit nous permettre de continuer à rester à la pointe des dernières innovations autour de cette problématique. L’autre aspect qui a motivé notre démarche est le rôle citoyen que doit savoir jouer l’entreprise et notamment par son ancrage local. Il est pour moi évident que nous devons participer à la formation des futurs ingénieurs dans notre bassin d’emploi. »

Pour Vincent List, Innovation R&D Manager d’Innovista Sensors, « la Chaire constitue aussi pour Innovista Sensor une opportunité formidable d’ouverture vers les autres membres du groupement. Ceci pour mener ensemble, sur la thématique ‘Confiance dans les Systèmes’, des travaux dans une même direction tout en étant sur des chemins différents, et s’ouvrir plus globalement à des partenariats extérieurs. »

Enfin, pour Yoann Hebrard, Program Manager de SKF Aerospace, « nous observons dans notre secteur d'activité deux tendances fortes qui modifieront a moyen terme notre façon de travailler : l'industrie 4.0, caractérisée par une interconnexion des machines et des systèmes au sein des sites de production mais aussi entre eux et l’extérieur, et la santé des machines basée sur une surveillance continue des composants mécaniques par des capteurs embarquées afin de réaliser leur maintenance prédictive (basée sur l'état réel de l'usure des pièces). Ces tendances représentent pour SKF une révolution autour de technologies que nous connaissons mal. Ainsi la participation à la chaire est pour nous une évidence, puisqu'elle permet par la mise en commun de connaissances entre les acteurs académiques et industriels de bâtir la confiance nécessaire à la mise en œuvre des systèmes. »
 

 
[legende-image]1383921750686[/legende-image]
Au 1er rang (de gauche à droite) : Thierry Uring, Valérie Bonnardel, Véronique Pugeat, Éric Grenier, Brigitte Plateau, Nadine Guillemot, Michel Occello, Laurent Pion, Hervé Courbis, - Au 2ème rang : Olivier Clozeau, Vincent List, Yoann Hebrard, Alexandre Vialle.

Puis Laurent Pion, titulaire de la Chaire Trust, a conclu en présentant l’objectif principal des travaux scientifiques, et la définition de la « roadmap » (les priorités, les verrous technologiques) que les partenaires souhaitent explorer dans la partie recherche pour les prochaines années. Le prochain Conseil Scientifique se déroulera le 17 novembre prochain.

S’en est suivi une conférence intitulée « De la sûreté à la confiance dans les systèmes numériques » animée par Oum-El-Kheir Aktouf, Stéphanie Chollet et Vincent Beroulle, enseignants-chercheurs à Grenoble INP – Esisar et LCIS.
 
[legende-image]1383921750688[/legende-image]

A l’issue de la conférence, une visite de la plateforme Esynov a été organisée. Les participants ont pu y découvrir des équipements dédiés, de l'instrumentation et des bancs de tests spécifiques.
 
[legende-image]1383921750689[/legende-image]
 
Enfin, conférenciers et invités se sont retrouvés autour d’un cocktail convivial pour échanger.
 
[legende-image]1383921750690[/legende-image]
 Valérie Bonnardel et Jean-Pierre Delgado, GRDF
 

[legende-image]1383921750777[/legende-image]
Vincent List d’Innovista Sensor et Laurent Julliard de Schneider Electric et membre du CA de la Fondation partenariale Grenoble INP
 
 
 [legende-image]1383921750692[/legende-image]


Enfin, la Fondation partenariale Grenoble INP et la chaire Trust félicitent Cyril Bresch, Adrien Michelet-Gignoux, Thomas Meyer, Laurent Amato, étudiants à l’Esisar, et leur professeur, David Hély, qui ont remporté la 2ème place du Concours CSAW Embedded Security Challenge à New York.


En savoir plus : retrouvez le Grenoble IN'Press sur la sécurité numérique

 

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 18 novembre 2016

Univ. Grenoble Alpes