Aller au menu Aller au contenu
Donner vie aux connaissances scientifiques

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Donner vie aux connaissances scientifiques
Donner vie aux connaissances scientifiques

> Recherche et valorisation

SmartGrids, l'intelligence gagne du terrain !

Mis à jour le 7 janvier 2010
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In

S’inscrivant dans l’évolution actuelle du paradigme énergétique, les réseaux électriques intelligents ou SmartGrids, s’apprêtent à révolutionner la gestion de l’électricité. Rencontre avec Nouredine Hadjsaid, enseignant-chercheur à Grenoble INP - Ense3.

Présentez-nous les SmartGrids. Nouredine Hadjsaid : Avant tout, il est important de dire que notre système électrique s'est construit sur des principes centenaires. Depuis, le marché de l'énergie s'est libéralisé, les acteurs se sont multipliés, les énergies renouvelables ont du être intégrées et des usages nouveaux sont apparus. Le paysage a donc été profondément modifié et aujourd'hui, il n'est plus possible de continuer à fonctionner comme au début du XXe siècle ! Les réseaux intelligents s'imposent donc comme une solution nécessaire et pertinente. Concrètement, ces SmartGrids désignent les réseaux utilisant les TIC pour organiser la production, le stockage, le transport, la distribution et la consommation de l'électricité en toute sécurité et dans des conditions économiques optimales. Ils annoncent une évolution majeure de la chaine énergétique qui va impacter jusqu'au client final puisque celui-ci va passer du statut de consommateur à celui d'acteur, capable d'optimiser sa consommation grâce à des équipements "intelligents" . Quels sont les enjeux technologiques de ces nouveaux réseaux ? N. H. : Les SmartGrids permettront de déployer des objets capables de mesurer, d'analyser, de décider, d'agir et de communiquer afin de faire converger les infrastructures des TIC et les réseaux énergétiques. Cela représente un véritable gisement d'innovations et de métiers nouveaux. Depuis une dizaine d'années, Grenoble est en pôle position sur les SmartGrids, notamment au sein du groupement d'intérêt économique IDEA (Inventer la Distribution Électrique de l'Avenir), créé en 2000 par EDF, Grenoble INP et Schneider Electric, qui est au cœur de ces réflexions. IDEA est fondé sur la complémentarité des formations d'ingénieurs de Grenoble INP - Ense3, de la recherche du laboratoire en Génie électrique (G2ELAB) et des acteurs industriels (production et distribution pour EDF, distribution, automatisme et contrôle pour Schneider Electric). L'enjeu technologique majeur des SmartGrids ? Rendre flexible des réseaux pour mieux satisfaire des besoins changeants! Pour cela, il faut concevoir une stratégie de gestion des réseaux basée sur l'intelligence distribuée des dispositifs adaptatifs qui permettent d'augmenter le taux de pénétration des énergies renouvelables dans les meilleuresconditions économiques, des réseaux auto-cicatrisants et permettre au système électrique d'être mieux observé tout en faisant du consommateur un acteur du système à travers le compteur intelligent. Les champs de recherche sont très nombreux et correspondent à un vrai besoin de l'industrie.   Aujourd'hui, où en est-on ? N. H. : Que ce soit au sein du G2ELAB, de Grenoble INP - Ense3 ou du pôle de compétitivité Tennerdis, les SmartGrids sont au cœur de nos préoccupations notamment à travers des projets de recherche dans le cadre de partenariats nationaux, européens et internationaux. En juin dernier, c'est à Grenoble INP que ERDF et Gimélec ont demandé de présenter les SmartGrids lors de l'Eco Forum des réseaux d'électricité !  Il nous faut continuer d'avancer et vite car l'avenir énergétique se joue maintenant. Le domaine est encore ouvert, mais les innovations doivent être complétées par la mise en place de standards et, face à la dynamique industrielle américaine, la France et l'Europe doivent redoubler d'efforts pour rester dans la course !
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In

mise à jour le 7 janvier 2010

Univ. Grenoble Alpes