Aller au menu Aller au contenu
Donner vie aux connaissances scientifiques

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Donner vie aux connaissances scientifiques
Donner vie aux connaissances scientifiques

> Recherche et valorisation > Dans nos labos > Grenoble IN'Press

Neopost, "la fin de vie idéale d'un produit, c'est de revivre !"

Guillaume Moenne-LoccozPlutôt que de subir les nouvelles exigences réglementaires, comme les directives DEEE, ROHS ou REACH, Neopost, deuxième fournisseur mondial de solutions de traitement du courrier, a décidé de les anticiper dans ses bureaux d'études. « Nous avons déjà intégré à nos démarches de conception les contraintes imposées par une législation de plus en plus stricte sur la toxicité des substances utilisées dans les machines ou sur la fin de vie de nos machines », explique Guillaume Moenne-Loccoz, spécialiste en développement durable et responsable éco-conception chez Neopost. « Par ailleurs, nos équipes de conception sont fortement sensibilisées à la réduction de la consommation d'énergie des machines, qui disposent par exemple d'un dispositif automatique de mise en veille et du label Energy Star'. Enfin, nous avons travaillé avec le laboratoire G-SCOP sur la gestion énergétique dans le cadre du projet Synergico et les innovations qui en découlent sont intégrées aux nouvelles générations de nos machines. »
Si l'éco-conception est trop souvent réduite à l'efficacité énergétique, il ne faut pas oublier la fin de vie du produit. Finalement, « la fin de vie idéale pour un produit, c'est d'en avoir une seconde. » Ainsi, Neopost récupère les machines en fin de contrat, pour les remettre à l'état neuf (les produits sont démontés, les pièces d'usure changées,...), avec la garantie d'un produit neuf. Aujourd'hui, le remanufacturing concerne 10 à 20% des produits chez Neopost mis sur le marché français. L'entreprise compte augmenter ce pourcentage durant les prochaines années, mettant en pratique le principe même de l'économie circulaire.

mise à jour le 29 juin 2017

Univ. Grenoble Alpes