Aller au menu Aller au contenu
Donner vie aux connaissances scientifiques

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Donner vie aux connaissances scientifiques
Donner vie aux connaissances scientifiques

> Recherche et valorisation

Institut Carnot "Energies du Futur",

Mis à jour le 22 février 2019
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

carnot

Le
Carnot Énergies du futur, un acteur majeur pour développer les nouvelles technologies de l’énergie à faible empreinte carbone.

Le Carnot Énergies du futur réalise des recherches pluridisciplinaires pour répondre aux enjeux de la transition énergétique avec pour objectif d’accélérer le processus d’innovation et de transfert technologique vers les acteurs du secteur de l’énergie.

Fiche d’identité :

  • Établissements partenaires : Grenoble INP, CEA Liten, Université Grenoble Alpes, Université Savoie Mont Blanc, CNRS, Institut National de la Recherche Agronomique.
  • Équipes scientifiques : 14 laboratoires (10 laboratoires académiques et 4 départements du CEA-Liten), soit 1350 personnels de recherche.
  • Partenariats : Des grands groupes aux start-up en passant par les PME et des entreprises mondiales du secteur.
  • Objectifs : développer des recherches de pointe et leurs applications, sur toute la chaîne de la valeur de l’énergie, des matériaux aux systèmes, et les valoriser grâce aux transferts technologiques.

Le Carnot Énergies du futur s’appuie sur les compétences des laboratoires :

  • G2Elab : Laboratoire du Génie Électrique de Grenoble. Le laboratoire couvre un large spectre de compétences dans le domaine de la Recherche en Génie Électrique. Ses axes de recherche sont : l’énergie électrique, les matériaux pour l’énergie, les procédés et systèmes innovants, ainsi que la modélisation et la conception.
  • GAEL-Axe énergie : Laboratoire d’Économie Appliquée de Grenoble. Les principaux domaines de recherche de l’Axe énergie du laboratoire GAEL couvrent : les marchés internationaux de l’énergie et l’accès aux ressources énergétiques, l’analyse économique des politiques climatiques et énergétiques, l’organisation des industries du réseaux (gaz et électricité) et des nouveaux systèmes technologiques bas carbone (réseaux intelligents).
  • G-SCOP : Laboratoire des Sciences pour la conception, l’optimisation et la production. Les axes de recherche du G-SCOP sont : l’amélioration de la conception et gestion des systèmes de production pour la modélisation, l’analyse des modèles et le développement d’outils d’optimisation puissants ; ainsi que l’amélioration de la conception des produits par l’étude de leur cycle de vie.
  • Institut Néel : le cœur de métier de l’institut Néel est la recherche fondamentale en physique de la Matière Condensée, qui permet de tisser des liens interdisciplinaires avec la chimie, l’ingénierie et les sciences du vivant. L’institut couvre de nombreuses compétences : fluides quantiques, supraconductivité, nouveaux matériaux…
  • LEPMI : Laboratoire d’Électrochimie et de Physico-chimie des Matériaux et Interfaces. Le LEPMI rassemble des compétences dans la plupart des domaines de l’électrochimie, notamment dans la production et le stockage électrochimique de l’énergie, en y associant le Génie des Procédés. Le Laboratoire axe ses recherches sur : les énergies, l’environnement et les micro-nanosciences.
  • LEGI : Laboratoire des Écoulements Géophysiques et Industriels. Le LEGI mène des activités de recherche en Mécanique des Fluides et Transferts. Les principaux thèmes de recherche sont : la dynamique des écoulements turbulents, la dynamique des fluides géophysiques et la dynamique des écoulements à très forts couplages hydrodynamiques.
  • LMGP : Laboratoire des Matériaux et du Génie Physique. Le LMGP fonde ses recherches sur quatre thèmes principaux : les interfaces matériaux, matières biologiques, la synthèse physico-chimique du solide, les matériaux pour l’énergie et les matériaux pour les sciences et les technologies de l’information et la communication.
  • LOCIE : Laboratoire Optimisation de la Conception et Ingénierie de l’Environnement. Le LOCIE travaille sur les aspects énergétiques et leur intégration dans le bâtiment, son environnement, autant pour le neuf que pour l’existant. Cela concerne les systèmes innovants pour la production, le transport et le stockage de l’énergie et la durabilité énergétique, environnementale, structurale, économique et sociale des bâtiments.
  • LPSC : Laboratoire de Physique Subatomique et de Cosmologie de Grenoble. Le LPSC étudie la structure de la matière, constituant fondamental de l’Univers et ses interactions. Parallèlement à cette activité de recherche fondamentale, d’autres axes plus appliqués et interdisciplinaires sont développés, tels que l’étude de réacteurs nucléaires innovants, le développement de techniques utilisées pour le traitement des cancers et la physique des plasmas.
  • SIMaP : Laboratoire de Science et Ingénierie des Matériaux et procédés. Le laboratoire étudie l’élaboration, la mise en forme, l’assemblage et les propriétés des matériaux à applications structurales et fonctionnelles (énergie, microélectronique, etc.) en conjuguant expérimentation et modélisation, depuis l’échelle atomique jusqu’à l’échelle du procédé, en s’appuyant sur la mutualisation des plateformes expérimentales d’élaboration et de caractérisation.
  • CEA-Liten : Laboratoire d’Innovation pour les Technologies des Énergies nouvelles et les Nanomatériaux. Les activités du CEA-Liten sont centrées sur les énergies renouvelables (énergie solaire, cycle du carbone, …) l’efficacité énergétique (mobilité électrique et bâtiments à énergie positive, filière hydrogène, gestion des réseaux électriques intelligents) et enfin les matériaux hautes performances pour l’énergie. Les activités du Liten sont réparties en quatre départements :
    • Le Département des Technologies Solaires ;
    • Le Département de l’Électricité et de l’Hydrogène pour les Transports ;
    • Le Département des Technologies Biomasse et Hydrogène ;
    • Le Département des Technologies des Nanomatériaux.

Les activités de recherche du Carnot Énergies du futur couvrent ces cinq axes thématiques :

  • La production d’énergie décarbonée (solaire : photovoltaïque, thermodynamique et thermique, bioressources- cycle du carbone, hydrolien…) ;
  • Le stockage, la conversion et les flux de vecteurs d’énergie (multi-vecteurs énergétiques : électricité, chaleur, gaz…) ;
  • Les réseaux d’énergies intelligents ;
  • Les nouveaux usages à haute efficacité énergétique (bâtiment, transport, industrie) ;
  • Les technologies transverses (modélisation, cycle de vie, matériaux, économie de l’énergie).

Site web : http://www.energiesdufutur.fr/

Contact : contact@energiesdufutur.fr


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 22 février 2019

Univ. Grenoble Alpes