Aller au menu Aller au contenu
Donner vie aux connaissances scientifiques

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Donner vie aux connaissances scientifiques
Donner vie aux connaissances scientifiques

> Recherche > Dans nos labos > Grenoble IN'Press

Faire de la robotique "éthique"

Agir pour une robotique sociale au service de l’humain et de la planète, c’est la vocation de la chaire "Robo’ethics", lancée par la Fondation Grenoble INP avec Grenoble INP - Ensimag, le Laboratoire d’Informatique de Grenoble (LIG) et la société Partnering Robotics. Fondée par Ramesh Caussy, un inventeur de produits technologiques "idéaliste sur les bords" dont le rêve était de développer un outil bienfaisant au service du bien-être des gens et de la planète, la PME a mis au point Diya One, un robot purificateur d’air qui aide en outre à réduire les factures énergétiques. Mais cela ne suffisait pas : l’entrepreneur souhaitait aller plus loin dans l’aide apportée aux personnes. "On s’est rendu compte que les gens avaient naturellement envie d’interagir avec le robot, ce qui nous a poussé à le doter d’un vrai rôle social". Aujourd’hui, la PME travaille à ce que Diya One interagisse réellement avec ses interlocuteurs, mais aussi avec d’autres technologies et pourquoi pas d’autres robots, pour peut-être, un jour, devenir un vrai robot qui compte dans la vie des gens. "Le robot complice a une réelle utilité s’il est bien conçu, surtout auprès des personnes en rupture de lien social : enfants hospitalisés, personnes âgées isolées, autistes...". L’entrepreneur (également chercheur associé au LIG-GETALP/PRIMA) insiste d’ailleurs sur l’importance de placer la réflexion éthique au centre des démarches d’innovation. "Il n’est pas question de développer n’importe quel type de robot, de prendre la place des gens ou de leur faire peur, précise-t-il. Les partenaires de la nouvelle chaire industrielle, tous sensibilisés à cette démarche, veilleront à ce que les travaux financés soient, comme les deux thèses déjà lancées par Partnering Robotics et le LIG en expérimentation dans des EPAHD, à visée altruiste". En attendant, les étudiants qui le souhaitent peuvent venir découvrir Diya One au sein du living lab Domus pour laisser libre cours à leur créativité, et pourquoi pas, enrichir la plateforme existante de nouvelles fonctionnalités et de nouveaux services.


Diya One de Partnering Robotics

 

mise à jour le 26 février 2016

Univ. Grenoble Alpes