Aller au menu Aller au contenu
Donner vie aux connaissances scientifiques

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Donner vie aux connaissances scientifiques
Donner vie aux connaissances scientifiques

> Recherche et valorisation > Dans nos labos > Grenoble IN'Press

AIR, l’Ambient Intelligence Room de Polytech Grenoble

A Polytech Grenoble, Olivier Richard et Didier Donsez, de la filière informatique, ont créé un espace dédié aux travaux pratiques pour les élèves ingénieurs des différentes filières.

« Nous nous sommes rendu compte que les jeunes avaient besoin de pouvoir laisser leurs inventions en cours dans un lieu sûr, où du matériel serait mis à leur disposition. C'est ainsi qu'est née AIR, notre Ambient Intelligence Room. »


AIR offre un large éventail de dispositifs spécialisés ou grand public allant des cartes microcontrôleurs aux capteurs, en passant par les consoles et manettes de jeux, les équipements multimédia, les tablettes, les drones volants... Ceux-ci peuvent être assemblés, modifiés et transformés pour prototyper des objets de l'intelligence ambiante.

« L'idée est de booster la créativité des étudiants et de laisser libre cours à leur imagination. A titre d'exemple, les élèves ingénieurs ont réalisé l'instrumentation d'un fauteuil roulant pour optimiser son usage par la personne handicapée. L'an passé, ils avaient réalisé un canapé doté de capteurs, capable d'adapter les programmes de télévision à l'identité des personnes assises. »

Actuellement, les élèves de Polytech Grenoble (sections Matériaux et RICM) collaborent avec la plateforme GI-Nova sur un projet de fabrication d'une maquette du Piton de la Fournaise. « Car les Fab Labs ont vocation à fonctionner en réseau pour partager compétences, savoir-faire, projets et bien sûr, équipements. »
Ce modèle a inspiré l'Ensimag, qui s'apprête à ouvrir, dès juin prochain, une salle dédiée à la réalisation des projets de spécialité de 2ème année associant mathématiques, informatique systèmes et logiciels.

« Ces projets, qui seront réalisés sur 3 à 4 semaines à temps plein, doivent mener à la réalisation de choses concrètes, et faire appel à l'inventivité des futurs ingénieurs, explique Vivien Quéma, professeur à Grenoble INP - Ensimag. C'est une nouvelle forme d'enseignement à valoriser, qui vient compléter l'enseignement classique. »

Plusieurs sujets ont déjà été proposés par les enseignants. Par exemple : la construction d'un équipement portable de scanner 3D surfacique, ou celle d'un système de relevé automatisé de topographie souterraine.

mise à jour le 29 juin 2017

Univ. Grenoble Alpes