Aller au menu Aller au contenu
Donner vie aux connaissances scientifiques

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Donner vie aux connaissances scientifiques
Donner vie aux connaissances scientifiques

> Recherche et valorisation > Dans nos labos > Grenoble IN'Press

A Grenoble INP, le futur prend formes

La première machine de fabrication additive par faisceau d'électrons en milieu universitaire sera inaugurée le 8 avril 2013, à Grenoble INP. Les travaux entrepris autour des matériaux architecturés et des nouvelles méthodes de conception offrent des perspectives importantes en termes de recherche et d'applications industrielles.




Grenoble INP vient de se doter d'un nouveau matériel de pointe : une machine de fabrication additive EBM (Electron Beam Melting = fusion par faisceau d'électrons). Première de ce type en milieu académique en France, la machine est la quatrième en France, tous secteurs confondus.
L'acquisition de cet outil est le fruit d'un partenariat entre le labex CEMAM (Centre d'Excellence sur les Matériaux Architecturés Multifonctionnels)- principale source de financement de cet équipement - Grenoble INP, l'AIP PRIMECA DS et le Groupement d'intérêt Scientifique sur les Matériaux Architecturés entre l'INSA de Lyon et Grenoble INP.

La fusion de matériaux métalliques par faisceau d'électrons permet de construire des pièces tridimensionnelles par fusion sélective couche par couche d'un lit de poudres. Cette technologie, proche des imprimantes 3D aujourd'hui largement utilisées pour les polymères, permet la réalisation de matériaux métalliques architecturés « sur mesure », pouvant répondre à des cahiers des charges
complexes et multifonctionnels que des matériaux classiques ne sauraient satisfaire. Une problématique au coeur du labex CEMAM en général, et des travaux du laboratoire SIMAP (laboratoire Science et Ingénierie des Matériaux et Procédés) en particulier.

Cette technologie révolutionne les méthodes de conception des pièces et répond aux principes d'éco-fabrication, notamment en termes de réduction des déchets par rapport à des technologies par enlèvement de matière classiques. Elle
permet en outre d'obtenir des formes complexes impossibles à réaliser par des procédés conventionnels.

Les laboratoires G-SCOP et SIMAP viennent de lancer une collaboration couplant de façon étroite les aspects procédés et propriétés des matériaux liés à l'EBM. La machine est à disposition des chercheurs sur le FabLab GI-Nova de Grenoble INP.

mise à jour le 4 avril 2013

Univ. Grenoble Alpes