Aller au menu Aller au contenu
Donner vie aux connaissances scientifiques

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Donner vie aux connaissances scientifiques

> Recherche > Grenoble IN'Press

Vers des objets autonomes en énergie

Les défis technologiques sont nombreux. Andrzej Duda, enseignant à Grenoble INP - Ensimag et chercheur au LIG, les résume ainsi : "Les capteurs, qui doivent être suffisamment petits pour être embarqués sur des objets, doivent en outre respecter des contraintes de consommation d’énergie, mais aussi de mémoire et de puissance de calcul en fonction de l’application visée. Et bien sûr, ils doivent être reliés à Internet par des protocoles de communication adéquats". Avec son équipe, il développe des "nœuds et des réseaux de capteurs" en abordant tous ces aspects. "Nous travaillons par exemple sur le développement du logiciel qui équipe des dispositifs matériels produits par STMicroelectronics".

Autonome partielle ou complète
Mais l’un des principaux verrous technologiques reste la consommation énergétique des objets connectés, dont il ne suffit pas seulement d’augmenter l’autonomie à l’aide de batteries toujours plus performantes, mais qu’il faudrait dans l’idéal rendre entièrement autonomes sur le plan énergétique. Avec ST, le LIG a conçu un capteur couplé à une cellule photovoltaïque pour récupérer l’énergie solaire. Des méthodes de récupération de l’énergie vibratoire sont également à l’étude au laboratoire TIMA, lequel développe par ailleurs des processeurs très basse consommation d’énergie qui pourront équiper des objets connectés.


 

mise à jour le 13 octobre 2014

Univ. Grenoble Alpes