Aller au menu Aller au contenu
Donner vie aux connaissances scientifiques

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Donner vie aux connaissances scientifiques
Donner vie aux connaissances scientifiques

> Recherche > Valorisation

La start-up Freemens est rachetée par ION Energy

Publié le 23 février 2018
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

La start-up Freemens issue de Grenoble INP et du CNRS est rachetée par ION Energy

 




Freemens, fondée en 2011 par Alexandre Collet, ingénieur diplômé de Grenoble INP- Ense3 et ingénieur de recherche au CNRS, vient d’être rachetée par l’américain ION Energy. Freemens était une start-up de 6 personnes, spécialisée en systèmes et solutions de gestion de batteries haut de gamme. ION Energy développe des systèmes et infrastructures de stockage d'énergie de pointe pour accélérer l'adoption de véhicules électriques performants. Avec une présence en Californie, à Mumbai (Inde) et maintenant en France, l’entreprise vise une transition énergétique sans compromis pour l’utilisateur final.

 

Alexandre Collet, co-fondateur et Président de Freemens, rejoint ION Energy en tant que co-fondateur de l’entreprise américaine et vice-président de l'ingénierie. Ce rachat salue un parcours exemplaire dont voici les principaux jalons :

  • 2009 : étudiant à Grenoble INP - Ense3, Alexandre réalise son projet de fin d’études au laboratoire de Génie Electrique de Grenoble (G2Elab) sous la direction de Jean-Christophe Crébier pour la conception d’un émulateur de batteries
  • 2009-2011 : ingénieur diplômé de Grenoble INP- Ense3, Alexandre est recruté comme ingénieur de recherche au CNRS sur un projet de valorisation, porté par Jean-Christophe Crébier, via le dispositif Gravit (activité de maturation aujourd’hui intégrée à la SATT Linksium) sur l’élaboration d’architecture d’électronique de puissance novatrice visant à réduire le vieillissement des cellules au lithium
  • 2011-2013 : le projet entre en incubation via le dispositif Grain (aujourd’hui intégré à la SATT Linksium)
  • 2011 : Alexandre fonde Freemens pour valoriser ces innovations, avec Jean-Christophe Crébier comme conseiller scientifique
  • 2012 : Freemens bénéficie d’un amorçage par INPG Entreprise SA, filiale de Grenoble INP
  • 2013 : Freemens réalise une levée de fonds via Pertinence Invest permettant ainsi à Freemens d’étoffer, de manière continue, son portefeuille de technologies matérielles et logicielles à forte valeur ajoutée
  • 2016 : Maatel SAS entre au capital de Freemens, insufflant ainsi une vision industrielle et rigoureuse à la start-up, et garantissant la bonne maturation de ses produits commerciaux
  • 2018 : Freemens est racheté par ION Energy.

 

Grâce à ce rachat, Freemens renforcera ses efforts auprès de ses clients et partenaires actuels dont Airbus Safran, Tyva Energie, CarWatt, NTN SNR et plus de vingt autres. L’objectif pour 2018 sera d’accélérer la croissance à l'international tout en maintenant le cap sur le développement de l’innovation.

"Ensemble, nous allons développer des technologies de rupture qui bousculeront les marchés des véhicules électriques et du stockage d'énergie. Avec l'équipe de Freemens à bord, ION Energy se place parmi les meilleurs du secteur." Alexandre Collet.

Grenoble INP, et particulièrement le service Valorisation Partenariats Entreprises de la DRIVE qui a eu le plaisir de soutenir l’aventure Freemens pendant toutes ces années, félicite chaleureusement Alexandre et Jean-Christophe pour cet envol réussi !

 

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 21 septembre 2018

La valorisation en quelques chiffres

  • Trophées CURIE : finaliste en 2016 ; lauréat en 2017
  • 300 actifs de propriété intellectuelle dont 50% en mandat Grenoble INP
  • Brevets valorisés à 90%
  • Forte dynamique dans la SATT avec 30% des projets portés par Grenoble INP

Contact de la DRIVE


Univ. Grenoble Alpes