Aller au menu Aller au contenu
Donner vie aux connaissances scientifiques

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Donner vie aux connaissances scientifiques
Donner vie aux connaissances scientifiques

> Recherche

Hélène Lœvenbruck reçoit la médaille de bronze du CNRS

Mis à jour le 25 septembre 2009
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

La cérémonie de remise de la médaille a eu lieu à l'INP Grenoble le vendredi 25 mai 2007, en présence de Pierre Guillon, directeur scientifique du département ST2I du CNRS, de Younis Hermès, délégué régional CNRS Alpes, Jean-Marc Chassery, directeur de Gipsa-Lab et des présidents de l'INP Grenoble Paul Jacquet et de l'Université Joseph Fourier Farid Ouabdesselam.

Hélène Loevenbruck reçoit la médaille de bronze du CNRS« Mes enfants auraient préféré la médaille d'or » lance-t-elle avec un sourire. Mais c'est avec émotion qu'Hélène Lœvenbruck reçoit cette médaille de bronze du CNRS dans la catégorie "Cognition, langage, traitement de l'information, systèmes naturels et artificiels". Une récompense pour ses brillants travaux qui ont démontré, par une étude de l'activité du cerveau d'une douzaine d'adultes, que les zones de pointage gestuel et vocal sont voisines dans le cerveau. Jean-Luc Schwartz, Chef de département Parole et Cognition du laboratoire Gipsa-lab, rappelle également que le spectre des thèmes de recherche de l'impétrante est très large : circuits cérébraux de la deixis, ou pointage, les corrélats acoustiques et articulatoires du pointage prosodique, le développement phonologique ou encore l'acquisition de la prosodie chez les jeunes enfants. C'est Mr Jean-Claude Gauthier, Directeur Scientifique Adjoint du département ST2I, qui a remis la médaille de bronze à Hélène Lœvenbruck.

Une ingénieur de l'INP Grenoble

Hélène Lœvenbruck a obtenu à l'INP Grenoble-ENSERG son diplôme d'ingénieur ainsi qu'une thèse en sciences cognitives. Elle poursuit un postdoc en linguistique à l'université de l'Ohio ou elle a notamment collaboré avec Mary Beckman, Professor of Linguistics à l'Ohio State University, puis est entrée au CNRS en 1998.

Elle est aujourd'hui chargée de recherche au laboratoire GIPSA-Lab, (Grenoble Images Parole Signal Automatique).

Cette médaille de bronze récompense cette passionnée des sciences cognitives. Plus encore, une telle récompense est un encouragement pour cette jeune chercheuse à continuer ses recherches. Comme l'a si bien souligné Jean-Luc Schwartz, "Hélène illustre l'interdisciplinarité grenobloise. Elle a collaboré avec les quatre universités et dans trois champs disciplinaires distincts : les sciences "dures", la cognition et l'étude du langage."

Quant à Hélène Lœvenbruck, pour remercier tous ceux et celles qu'elle a rencontrés dans sa riche et jeune carrière, quoi de plus normal que de se lancer dans un "slam" endiablé, projetant des portraits "sur le vif" de tous ceux qu'elle mettait à l'honneur.

Les Premières Rencontres Gipsa-Lab « Cognition : entre sciences et technologies »

La remise de la médaille a été l'occasion pour le laboratoire Gipsa-lab de lancer ses premières rencontres scientifiques sur le thème "Cognition : entre sciences et technologies".

De 13h30 à 17h00, dans l'amphi Doyen Gosse du site Viallet, plusieurs exposés scientifiques, articulées autour des relations entre la cognition et les disciplines piliers de GIPSA-lab, étaient proposés.

Les exposés scientifiques, leurs thèmes et les intervenants :

  • Cognition et Communication Homme-Machine : Catherine Garbay (LIG, Grenoble)
  • Cognition et Vision : Jean Petitot (CREA, Ecole Polytechnique, Paris)
  • Cognition et Pathologie : Jean-Luc Nespoulous (Laboratoire Jacques Lordat,Toulouse)
  • Cognition et Langage : Michèle Kail (Laboratoire Cognition et développement, Paris)
  • Cognition et Décision : Pierre Bessière (LIG, Grenoble)

Au nom des personnels de l'INP Grenoble et à titre plus personnel, Paul Jacquet a félicité chaleureusement Hélène Lœvenbruck.

"Chère Hélène, je me permettrais de pointer du doigt le plaisir que j'éprouve de voir réunis à l'INP Grenoble collègues et amis pour témoigner leur reconnaissance dans la récompense qui vous est attribuée.

La qualité de vos travaux auraient pu d'ailleurs inciter le CNRS à vous attribuer une médaille d'argent. Etant donné votre jeune âge, il a préféré probablement vous laisser l'opportunité de quelques challenges futurs !

Votre première médaille est aussi sans doute la première médaille du nouveau laboratoire Gipsa-lab qui réunit le LIS, l'ICP et le LAG, autour d'un projet scientifique de grande qualité. Je profite de cette occasion pour saluer le remarquable travail effectué par Jean-Marc Chassery et les membres de son laboratoire.

L'ensemble de notre établissement est plus largement toute la communauté de la recherche grenobloise sont très fiers de vous."


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 25 septembre 2009

Univ. Grenoble Alpes