Aller au menu Aller au contenu
Donner vie aux connaissances scientifiques

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Donner vie aux connaissances scientifiques
Donner vie aux connaissances scientifiques

> Recherche > Laboratoires

G-SCOP reçoit son label d'Unité Mixte de Recherche

Mis à jour le 14 avril 2009
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Depuis le 1er janvier  2009, le laboratoire G-SCOP est officiellement une Unité de Recherche Mixte du CNRS. Cette labellisation est l'occasion  de faire la lumière sur les activités centrées sur la performance industrielle  et donc très transversales, de ce laboratoire.

Pourquoi cette labellisation était-elle importante pour le laboratoire ? [legende-image]1233909496022[/legende-image]Yannick Frein, professeur Grenoble INP et directeur de G-SCOP : Le laboratoire G-SCOP est né début 2007 de la fusion de tout ou partie de quatre laboratoires : 3S, GILCO (en totalité), LAG et Leibniz. Tous les chercheurs qui le constituent aujourd'hui se connaissaient déjà pour avoir souvent travaillé ensemble sur les systèmes de production dans le cadre de dispositifs inter-laboratoires. Depuis le 1er janvier de cette année, il est devenu la première Unité Mixte de Recherche du CNRS en France dans le domaine des systèmes de production. La création de cette UMR est pour tous les chercheurs de G-SCOP une reconnaissance de leur identité et du travail réalisé en commun. Notre laboratoire reste particulier avec la richesse d'une forte pluridisciplinarité qui se traduit notamment par le rattachement à deux sections scientifiques, mais aussi par la mise en synergie de travaux théoriques notamment en optimisation avec des travaux plus appliqués aux systèmes de production (production et conception). Cette labellisation offre une visibilité supplémentaire au laboratoire et plus généralement au thème systèmes de production au CNRS. Quels sont les domaines d'applications des recherches menées au laboratoire ? Y. F. : Le laboratoire s'intéresse aux systèmes de production de biens et de services de demain, de la conception des produits à la gestion des systèmes, en s'appuyant sur de fortes expertises en optimisation. Nous sommes fortement présents sur des secteurs classiques de l'industrie comme l'automobile ou l'aéronautique, mais abordons de nouveaux secteurs ou domaines applicatifs, allant du bâtiment, notamment sur ses aspects énergétiques, à la microélectronique, en passant par la santé ... Notre positionnement est donc très transversal et nous donne une position privilégiée pour comparer les meilleures pratiques. Michel Tollenaere, professeur Grenoble INP et chargé des relations industrielles du laboratoire : Dans le domaine de la microélectronique justement, notre laboratoire participe depuis le 1er janvier au projet IMPROVE, porté par l'industriel STMicroelectronics. Il s'agit d'un projet européen fédérant toute la recherche en génie industriel pour le secteur de la microélectronique ; il regroupe une quarantaine de partenaires pour trois ans. Au laboratoire, une équipe est mobilisée sur ce projet dont l'objectif est d'améliorer les méthodes de production et de contrôle des sites industriels particuliers que sont les salles blanches, afin d'augmenter les rendements de conception et de production. Pouvez-vous nous citer d'autres exemples de projets ? M. T. : G-SCOP participe à de nombreux projets internationaux. Le réseau d'excellence européen VRL-KCIP a récemment mobilisé toute une partie du laboratoire. Il se poursuit aujourd'hui par l'association EMIRAcle, transformant le réseau d'excellence en une structure pérenne. Les objectifs de l'Association EMIRAcle sont de mettre en réseau des laboratoires internationaux en recherche collaborative, en partageant des stratégies de recherche, des connaissances et des ressources dans de nombreux domaines autour des systèmes de production et de l'innovation. Ainsi elle vise à promouvoir des recherches de grande qualité et à les transférer au bénéfice d'applications innovantes dans l'industrie. Quelques chiffres Personnels (permanents chercheurs, administratifs et technique) : 68 Doctorants : 60 2,7 publications internationales par an et par personne ; 40 à 50 articles internationaux par an ; 70 à 80 actes de conférences internationaux ; 15 à 18 thèses et HDR par an Les partenaires industriels de G-SCOP Airbus, Alcan, Antécim, Arcelor, Caterpillar, Dassault Aviation, Dassault Systems, EADS CCR, EADS Allemagne, Essilor, Eurocopter, ILOG, PCO Innovation, Pechiney, PSA, Renault, Renault Trucks, Schneider Electric, Siemens, SLN, STMicroelectronics ...
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 14 avril 2009

Univ. Grenoble Alpes