Aller au menu Aller au contenu
Innover pour un avenir durable

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Innover pour un avenir durable
Innover pour un avenir durable

> L'Institut > Actualités

Un tomographe à rayons X inauguré et Pierre Bésuelle reçoit la médaille de bronze du CNRS

Publié le 8 juillet 2008
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Prix et distinctions

Pierre Bésuelle, spécialiste des géomatériaux, et plus précisément des roches, chargé de recherche CNRS au laboratoire 3S-R, a reçu la médaille de bronze du CNRS le 3 juillet 2008. Le même jour, un tomographe à rayons X, utilisé entre autres par Pierre Bésuelle, a été inauguré au sein du laboratoire Sols, Solides, Structures - Risques.

Une médaille de bronze pour le spécialiste des roches

Pierre BésuelleCette médaille récompense le premier travail d'un chercheur qui fait de lui un spécialiste de talent dans son domaine. Cette distinction représente un encouragement du CNRS à poursuivre des recherches bien engagées et déjà fécondes.

Pierre Bésuelle étudie le comportement des matériaux avant et après rupture. « Soumises à une pression, les roches se déforment et finissent par casser : j'étudie de quelle manière. »
En effet, si les matériaux se déforment de façon diffuse et assez bien répartie au début, à partir d'un certain seuil, cette déformation se localise, formant des surfaces de glissement. Il est important de localiser ces ruptures, ces déformations qui entrent en compte dans la construction de barrages, de ponts ou dans le forage par exemple.
Le travail de Pierre Bésuelle porte sur des développements autour de la caractérisation en laboratoire, c'est-à-dire la reproduction de ruptures et déformations sur divers géomatériaux, et la modélisation numérique.

Toutes nos félicitations à Pierre Bésuelle et au laboratoire 3S-R !

Un tomographe à rayons X

L'équipe de Pierre Bésuelle utilise pour ses travaux un tomographe à rayons X qui, associé à des méthodes de corrélation d'image, permet d'étudier en 3D la déformation de la roche. Cette machine a été inaugurée le même jour en présence de nombreuses personnalités.

Inauguration du tomographe X à 3S-R

La tomographie par absorption de rayons X est une technique non destructive permettant la reconstruction d'images "en coupe" d'un objet à trois dimensions. Son principe repose sur l'analyse de l'interaction d'un faisceau de rayons X avec la matière, par enregistrement du rayonnement transmis après traversée d'un objet selon plusieurs orientations. Les données ainsi obtenues permettent de reconstruire par calcul mathématique une image numérique en niveaux de gris ou de couleurs, dont chacun traduit point par point (plus précisément, voxel par voxel) le coefficient d'atténuation local du faisceau incident. Celui-ci dépend à la fois de la composition physico-chimique de la matière et de sa densité massique.

Inauguration du tomographe X à 3S-RLa tomographie à rayons X permet donc d'accéder au cœur de la matière pour en mesurer les variations de porosité ainsi que de composition. Elle permet en particulier de localiser très finement toute hétérogénéité, inclusions, fissures, dans un matériau, y compris dans un processus évolutif dans le temps comme par exemple l'évolution d'une structure, ou d'un échantillon, soumis à des contraintes.

Avec le nouveau tomographe, les chercheurs du laboratoire 3S-R pourront étudier in situ et en 3D le comportement mécanique des géomatériaux, de manière à prédire et à localiser les risques de rupture en prenant en compte la microstructure du matériau (projet Micromodex). Conçue et réalisée par la société RX Solutions, l'installation du laboratoire 3S-R est prévue pour s'adapter à des objets et des structures de taille très variable, allant de 4 mm à 200 millimètres de diamètre. Les résolutions obtenues sont respectivement de 5 et 100 micromètres.

Cet équipement sera mis au service d'une communauté plus large. Une procédure formalisée de demande d'accès a été mise en place, essentiellement centrée sur la problématique scientifique et la faisabilité technique de la demande. Quatre collaborations sont déjà en cours, impliquant des collaborations internationales pour plusieurs d'entre elles, et ont produit de premiers résultats.

"Je voudrais saluer le dynamisme du laboratoire 3S-R par sa politique d'ouverture scientifique autour d'équipements technologiques d'envergure, le dynamisme de ses équipes et l'ensemble des personnels.
Je tiens à féliciter plus particulièrement son directeur Jacky Mazars qui a su insuffler ce dynamisme organiser la communauté scientifique et obtenir les soutiens nécessaires au développement du laboratoire
" a souligné Paul Jacquet dans son allocution.

Contact :
Jacky Mazars


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 8 juillet 2008

Univ. Grenoble Alpes