Aller au menu Aller au contenu
Innover pour un avenir durable

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Innover pour un avenir durable
Innover pour un avenir durable

> L'Institut > Actualités

Succès de Tenerrdis pour l’appel à projets FUI 2009

Publié le 22 septembre 2009
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Communiqué

Le Gouvernement et les collectivités territoriales ont retenu 4 nouveaux projets labellisés par le pôle de compétitivité TENERRDIS dans le cadre du 8ème appel à projets du Fonds Unique Interministériel (FUI).

Ces projets représentant un budget total de 22 millions d'euros s'inscrivent dans le cadre des programmes « Solaire et Bâtiment » et « Hydrogène & Pile à combustible » du pôle.

Les 4 projets labellisés

  • POLYSIL : technologie photovoltaïque couche mince
    Porteur du projet : SOLSIA
    Focalisé sur le développement industriel d'une technologie photovoltaïque dite de couche mince, le projet POLYSIL a pour but de doter la France d'une industrie de pointe au niveau mondial sur le marché des panneaux photovoltaïque en couche mince. Porté par une PME du Nord-Isère, POLYSIL regroupe une autre PME, un grand groupe et 3 laboratoires français.

  • VOLTAREC : recyclage des modules photovoltaïques
    Porteur du projet : RECUPYL
    Actuellement, près de 90% des cellules photovoltaïques produites sont à base de silicium cristallin. Pour la pérennité de la filière, il est indispensable de créer une filière de recyclage des modules photovoltaïques. L'objectif du projet VOLTAREC consiste en l'élaboration d'un procédé de traitement global des panneaux photovoltaïques. Porté par une PME iséroise, VOLTAREC regroupe 2 grandes entreprises, une agence régionale et 2 laboratoires, tous situés sur le territoire rhônalpin.

  • HY-CAN : stockage d'hydrogène énergie
    Porteur du projet : AD-VENTA
    Projet industriel destiné au développement d'une nouvelle offre de produits et de services afin d'alimenter en hydrogène (ou en énergie) des applications électroniques portables ou portatives. Il doit permettre aux industriels français une percée sur le marché de l' « hydrogène énergie » avec des solutions accessibles au grand public, y compris sur le marché de la petite génération stationnaire d'électricité où aucun acteur français n'est présent à l'heure actuelle. Sur les cinq entreprises participantes au projet Hy-CAN, quatre sont des PME et 80% de la R&D qui sera réalisée dans le cadre de ce projet est en Rhône-Alpes.

  • HYPLATE : pile à combustible
    Porteur du projet : NIEF PLASTIC
    Actuellement les plaques bipolaires représentent environ 40% du prix d'une pile à combustible à hydrogène. Le projet HYPLATE a pour but de développer les moyens pour optimiser et démocratiser la fabrication en France de plaques mono- et bi-polaires. HYPLATE réuni l'ensemble de la chaine de vie du produit, à savoir : des formulateurs de matériaux composite, un transformateur, un intégrateur de plaques bipolaire et un laboratoire spécialisé sur les matériaux composites et polymères. Quatre entreprises participent au projet HYPLATE, 50% sont des PME et 90% de la R&D qui sera réalisée dans le cadre de ce projet est en Rhône-Alpes.

« Ces résultats témoignent de la volonté de TENERRDIS d'amener davantage de PME à l'innovation. En effet, sur les 21 acteurs impliqués dans ces projets, près de la moitié sont des PME rhônalpines », déclare Claude GRAFF, président du pôle.

Contact :
Odile Lantz


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 22 septembre 2009

Univ. Grenoble Alpes