Aller au menu Aller au contenu
Innover pour un avenir durable

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Innover pour un avenir durable
Innover pour un avenir durable

> L'Institut > Actualités

Signature d’un Memorendum of Understanding entre Grenoble INP et NTU

Publié le 30 mai 2011
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Communiqué

Qu’est ce qui peut bien rapprocher à ce point les deux meilleures universités de Singapour, au statut de premier rang mondial, et Grenoble INP ? Une très forte envie de tisser des liens forts et de se projeter dans un avenir scientifique partagé. Celui d’un partenariat recherche exemplaire.

Signature d'un Memorendum of Understanding entre Grenoble INP et NTUNanyang Technological University (NTU) et NUS (National University of Singapore) ont de tout temps collaboré avec Grenoble INP, au niveau recherche notamment. Mais pas seulement. Dans le cadre d'échanges bilatéraux ou multilatéraux ou encore dans des programmes intensifs comme le Summer School en micro et nanotechnologies. Un nouveau cap est sur le point d'être franchi...

NTU Singapour à l'honneur à Grenoble INP
La délégation de NTU, pilotée par Président Bertil Andersson, a fait le déplacement pour visiter les installations du CEA - Minatec et rencontrer, vendredi 27 mai 2011, son homologue de Grenoble INP Paul Jacquet pour signer un accord cadre (Memorendum of Understanding).
Cette déclaration d'intention sonne le coup d'envoi d'une collaboration dans le domaine de l'énergie et des matériaux qui doit aboutir, dans les mois qui suivent, au lancement d'un diplôme conjoint de niveau doctoral. Cette initiative est une première. Jusqu'à présent aucun diplôme de cet acabit n'avait été créé au sein du groupe. Dès la rentrée prochaine, au moins 3 doctorants de NTU pourront étudier dans les laboratoires de Grenoble INP liés à l'Institut Carnot énergies du futur. Spécialiste mondial de la conduite et de la sécurité des réseaux d'énergie électrique, Nouredine Hadj-Said, membre français à l'Agence Internationale de l'Energie et rerpésentant du Carnot Energies du futur pour la thématique Smart Grids a accompagné la délégation NTU durant son escale à Grenoble.

Les discussions ont notamment porté sur l'ouverture de Chaires internationales de recherche au cœur du laboratoire Energy Research Institute @ NTU (ERION@N). Les bénéficiaires scientifiques seront nommés parmi les enseignants-chercheurs de haut niveau et de renommée internationale de Grenoble INP. Un financement entièrement porté par NTU Singapour. Grand spécialiste du stockage d'énergie, Rachid Yasami occupe actuellement le poste de « Program Manager » au sein du laboratoire ERIA@NTU. Il n'était pas du voyage, mais il a pourtant joué un rôle essentiel dans cette alliance. Ancien chercheur à Grenoble INP, puis rattaché au CNRS durant une décennie avant de rejoindre Caltech (California Institute of Technology), il a finalement été repéré et engagé en 2010 par NTU. Sa nomination au Board de l'un des 7 départements du laboratoire ERIA@NTU a ouvert de nouveaux horizons collaboratifs pour Grenoble INP.
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 6 juillet 2011

Univ. Grenoble Alpes