Aller au menu Aller au contenu
Innover pour un avenir durable

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Innover pour un avenir durable

> L'Institut > Actualités

Rongxiang Wu, professeur invité au laboratoire TIMA

Publié le 30 novembre 2015
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Visite / Invité

Une approche de l’intégration des inducteurs et transformateurs

PrWu.jpg

PrWu.jpg

Professeur en microélectronique à l’Université de Science et Technologie en Electronique de Chengdu (Chine), Rongxiang Wu est venu passer un mois au laboratoire TIMA (Techniques de l'Informatique et de la Microélectronique pour l'Architecture des systèmes intégrés) dans l’équipe de Libor Rufer, en tant que professeur invité. Pendant son séjour, il a proposé deux conférences sur ses travaux qui visent, notamment, à réaliser des inducteurs et des transformateurs intégrés.
En effet, regrouper différentes fonctionnalités sur des circuits de plus en plus miniaturisés ne va pas sans poser quelques problèmes techniques que Rongxiang Wu s’attèle à résoudre. Il travaille, entre autres, sur l’introduction de l’isolation galvanique dans des circuits intégrés par l’intégration des micro-transformateurs.  Ainsi, il devient possible d’intégrer des domaines de tensions très différents dans un même circuit, ce qui évite d’avoir des dispositifs discrets et engendre une réduction de coûts de production de systèmes intégrés.
 

 

Qui est Rongxiang Wu ?


Après des études à l’université Tsinghua à Pékin et un doctorat à l’université de Science et Technologie de Hong Kong (HKUST), Rongxiang Wu est aujourd’hui professeur en microélectronique à l’Université de Science et Technologie en Electronique de Chengdu, en Chine. Ses recherches portent, entre autres, sur les techniques d’intégration SoC (system on chip) et SiP (system in package) d’inducteurs et de transformateurs ainsi que sur les technologies de transmission inductive sans fil de puissance. Il est membre de l’IEEE (Institute of Electrical and Electronics Engineers) et ses travaux, qui font l’objet d’une vingtaine de publications, de plusieurs dépôts de brevets, lui ont valu quelques distinctions.


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 7 décembre 2015

Univ. Grenoble Alpes