Aller au menu Aller au contenu
Innover pour un avenir durable

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Innover pour un avenir durable

> L'Institut > Actualités

RATOPS, le drone des étudiants de Grenoble INP - Esisar, en finale du challenge Minidrones organisé par l’Onera

Publié le 9 juin 2009
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Communiqué
L'Onera (Office national d'études et recherches aérospatiales) a organisé la deuxième édition de son challenge Minidrones ouvert aux étudiants des écoles d'ingénieurs françaises. Sur les 19 équipes en lice, dont 12 subventionnées, Grenoble INP disposait de deux compétiteurs : MoustiX, développé par les étudiants de Grenoble INP - Phelma et RATOPS par ceux de Grenoble INP - Esisar.

RATOPS a été retenu par l'Onera pour une démonstration en vol destinée à la presse. A la fin de cette démonstration, RATOPS se classe 4ème, aux côtés des équipes de l'ENAC (Ecole nationale de l'aviation civile), l'ISAE (Institut supérieur de l'aéronautique et de l'espace) et l'ESIEA (Ecole supérieure d'informatique, électronique, automatique).

Un travail de longue haleine

Equipe RatopsTout a démarré en septembre 2007 avec le lancement du Challenge Minidrones par l'Onera et la DGA (Direction générale de l'armement). L'épreuve s'étalait sur deux années universitaires. La première année était consacrée à la mise au point du drone, et la deuxième aux tests en vol et en conditions réelles (la vidéo du premier vol de RATOPS).

Tous les compétiteurs se sont retrouvés en février 2009 dans le banc d'essais en soufflerie de l'Onera à Lille, où les drones ont subi les "pires" conditions de vol possibles pour tester leurs capacités.

Les concurrents ont alors pris la direction de Beynes, dans les Yvelines, pour la phase d'essais en plein air, dans un site du Ministère de la Défense. Malheureusement, le drone RATOPS n'a pas gagné le challenge, mais se classe parmi les quatre meilleurs projets français.

Pour Florian Botey, l'un des étudiants de Grenoble INP - Esisar, "lors de la présentation du chalenge mini-drone en 2007, j'ai tout de suite été séduit par l'idée de construire un drone autonome utilisant toutes les technologies enseignées à l'Esisar (électronique, automatique, informatique et réseaux) mais également d'autres, totalement inconnues (aérodynamique, gestion des fluides, ..). Même si j'étais très motivé, je n'avais pas au départ de compétences pour travailler sur un tel projet. J'ai alors intégré l'équipe « méca » lors de la première année, chargée de concevoir la structure mécanique. J'ai appris petit à petit, en faisant à chaque fois ce qui était à ma portée. Une fois la mécanique terminée, je me suis orienté sur la partie électronique (conception, routage et réalisation de cartes). J'ai toujours pris plaisir à travailler avec d'autres étudiants sur le projet.

J'ai également pu participer à la dernière étape du challenge en mai 2009 qui se déroulait à Beynes (Yvelines). L'ambiance était super au sein de l'équipe et avec les équipes concurrentes. C'était génial de voir les idées de chacun et l'aboutissement de deux ans de travail. Même si notre performance aurait pu, au final, être meilleure, je garde de très bons souvenirs de l'aventure."

Toutes nos félicitations à l'équipe valentinoise :

  • les étudiants  :
    Etienne Boilley
    Florian Botey
    Julio Cesar Escudero
    Nicolas Meunier
    Brice Vincent
  • les enseignants et techniciens :
    Cédric Carlotti
    Quentin Giorgi
    Sylvain Grosjean
    Eduardo Mendes
  • les doctorants :
    Rémy Nouailletas.

Le site web de l'équipe RATOPS

Contact :
Quentin Giorgi


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 9 juin 2009

Univ. Grenoble Alpes