Aller au menu Aller au contenu
Innover pour un avenir durable

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Innover pour un avenir durable

> L'Institut

Pour un grand établissement citoyen et solidaire

Mis à jour le 6 avril 2010
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Les écoles d'ingénieurs, qui forment une partie des élites de notre pays, ont le devoir citoyen de permettre à tous les talents, quelles que soient leurs origines, de réussir avec succès des études scientifiques et technologiques longues. Grenoble INP partage cet engagement pour la France. Dès 2003 en effet, Grenoble INP s'engageait dans une démarche visant à élargir le champ de recrutement à des étudiants issus de catégories sociales défavorisées. Avec le dispositif "classe découverte ingénieur", qui s'adresse aux élèves de seconde des lycées de l'académie de Grenoble, le groupe entend promouvoir les études scientifiques et techniques, et faire découvrir des métiers aux élèves des lycées de quartiers populaires. Plus récemment, des aides personnalisées ont été mises en place dans le cadre du projet ACE pour les lycéens motivés par les études, mais évoluant dans des milieux non familiarisés avec l'enseignement supérieur. En septembre 2009, les actions menées auprès des lycées Mounier et Argouges de Grenoble et Gustave Jaume de Pierrelatte dans le but de garantir à tous l'égalité des chances, ont été labellisées par deux "cordées de la réussite". Dans la foulée, nous avons répondu à un appel à projets "université citoyenne et solidaire" lancé par la région Rhône-Alpes pour soutenir les efforts réalisés par les établissements d'enseignement supérieur dans ce domaine. Autant d'occasions pour notre établissement de consolider les dispositifs déjà mis en place en ce sens. Toutes cesactionscontribuent,entre autres, à augmenter le nombre de boursiers d'élèves-ingénieurs aujourd'hui de 27% à 30%, selon les objectifs récemment fixés par le gouvernement. Edwige Bano, vice-présidente adjointe du CEVU
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 6 avril 2010

Univ. Grenoble Alpes